Le Groseillier bleu
(Ribes Dikuscha Fisch.)

Auteur : V.-A. Evreinoff

 

Article publié en 2010 (première publication 1942)
Note publiée dans Revue Horticole - 114e année / Nouvelle Série - Tome XXVIII / année 1942 / pages 46 - 47

 

Le Groseillier bleu, appelé Dikoucha, est issu de l'espèce sauvage Ribes Dikuscha Fisch. Cette dernière fut découverte en 1846 par le botaniste Turczaninow en Sibérie Orientale.

A l'état spontané, cette espèce est répandue dans le bassin du cours moyen et inférieur du fleuve Léna et de ses affluents Aldan et Witim.

Dans la forêt vierge sibérienne (la taïga), Ribes Dikuscha Fisch. se rencontre surtout en sous-bois des coteaux sur les  bords des cours d'eau, dans des terrains plutôt humides et de préférence couverts de mousses.

Cette espèce fut introduite en culture  en 1884 par Mme T. Maouritz (épouse d'un inspecteur des Eaux et Forêts) à Nértchinsk (Sibérie orientale). On lui doit déjà l'introduction en culture de plusieurs espèces sauvages sibériennes comme Ribes procumbens Pall., Ribes diacantha Pall., Lonicera edulis Turcz., Vitis amurensis Rupr. et Armeniaca sibirica Pall.

La forme cultivée de cette espèce présente les caractères biologiques suivants :

. Arbuste grand, étroit, érigé, dépassant parfois 2 mètres de hauteur. Rameaux nombreux, très longs, minces, redressés, mais souvent arqués sous le poids des fruits.

. Feuille grande, d'un vert foncé luisant, à 3-5 lobes, lisse, avec glandes sur côté du dessous, fortement dentée.

. Grappe très longue de 12 à 14 cm, assez large, bien garnie (10-15 baies), à pédoncules longs, arqués et ligneux.

. Fruits gros (hauteur 16 mm, diamètre 14 mm), légèrement allongé-ovoïde, bleu d'outre-mer, bien pruiné d'azur. Pulpe juteuse, acidulée, d'un goût agréable et rafraîchissant.

Ribes Dikuscha Fisch. : Le Groseillier bleu

Plante de fertilité très abondante et régulière. Maturité tardive, vers le 15 août.

Immunité complète contre les maladies cryptogamiques du Groseillier (Cronartium ribicola, etc.).

Variété très rustique, supportant sans dégâts des froids de - 45°C.

Les terrains froids et humides lui sont favorables, ainsi que l'exposition demi-ombragée. La culture de Dikoucha ne présente pas de difficultés si les conditions de sol et d'exposition sont réunies.

Ses fruits, outre la consommation à l'état frais, représentent un matériel précieux pour toutes sortes de conserves, pour distillation et vinification. On obtient de Dikoucha  un vin de et une eau-de-vie de qualité.

En Sibérie, ce groseillier, de nom local Dikoucha, porte également le nom Aldanski vinograd, ce qui signifie Raisin d'Aldan (de la rivière Aldan), vu la ressemblance de sa grappe de fruits avec une grappe de raisin.

On le rencontre aussi sous les noms Okta et Siniaïa smorodina.

En Europe, le Groseillier bleu était inconnu en culture jusqu'en 1925, date à laquelle nous l'avons introduit, notamment en Slovaquie. 

 

Début article    Liste des articles