Vigne européenne (Vitis vinifera L.)
Les variétés remarquables

Auteur : François Drouet

 

 

Article publié en 2009 - modifié en 2014
Tous droits réservés
 

Introduction

 

La vigne européenne (Vitis vinifera L.) n'est pas une espèce rare.

Toutefois certaines de ses variétés présentent des caractères particuliers qui les rendent intéressantes ou des caractéristiques insolites qui les rendent originales. La plupart sont peu connues et donc rares en plantation d'amateur.

Dans le présent article, nous dressons une liste descriptive de ces variétés classées selon leurs critères d'exception.

Nous enrichissons celle-ci au fur et à mesure de la découverte de nouvelles variétés remarquables.

La signalétique utilisée dans le répertoire des articles vous permettra d'être informés de l'évolution de l'article et de revenir y consulter les nouveautés.

 

Variétés remarquables par leur période de fructification

 

Perle de Csaba : c'est la variété la plus précoce que nous connaissons. Obtenue d'un semis inconnu en 1904 en Hongrie par Adolphe Stark. Raisin blanc à petites grappes aux grains ronds et dorés à peau fine. Goût musqué. Maturité entre le 15 et le 20 juillet à Marseille et  la mi-août en région parisienne.  Ne pas confondre avec Perle de Csaba Rouge, qui est un hybride de Perle de Csaba ainsi nommé en raison de ses grains mauves et qui ne présente pas le même caractère de précocité exceptionnel (maturité quinze jours après Perle de Csaba).

Muscat d'Alexandrie (synonyme Malaga) : il s'agit d'une variété tardive, connue en France depuis la fin du XVIIe siècle. A réserver pour les régions au sud de la Loire. Demande un lieu de plantation bien exposé au soleil. Raisin blanc à grandes grappes de gros grains à  peau épaisse, croquants et de saveur musquée. Maturité première décade d'octobre à Marseille et entre le 20 et le 30 octobre en région bordelaise.

 

Variétés à feuillage original

 

Chasselas Cioutat : variété très ancienne. Raisin blanc très décoratif par ses feuilles profondément laciniées. Mutation fixée du Chasselas, à saveur délicate. Maturité mi-août à Marseille et mi-septembre en région parisienne.

Teinturier : variété déconseillée en zones très froides ou plus septentrionales que la région parisienne. Ses feuilles, très chargées en tannins, rougissent dès le mois de juin et ont des propriétés veinotoniques. Raisin très noir, à grappes petites ou moyennes. Maturité entre le 20 et le 25 août à Marseille et entre le 20 et le 25 septembre en région parisienne.

 

Variétés à fruits originaux

 

Cornichon Blanc : variété très ancienne, citée par Pline et Columelle. A réserver pour les régions au sud de la Loire. Raisin blanc à grandes grappes de grains de belle taille et croquants, ayant une forme allongée et incurvée justifiant sa dénomination. Saveur douce et sucrée. Maturité dernière décade de septembre à Marseille.

Philipp : raisin noir aux grains de même forme que ceux de Cornichon Blanc, mais présentant des grappes plus compactes. Plus typé que la variété proposée en France sous la dénomination de Cornichon Violet. Maturité mi-septembre en Belgique.

Nehelescol (synonyme Palestine) : variété très ancienne (prétendue citée dans la Bible...). A réserver pour les régions au sud de la Loire. Raisin blanc présentant l'originalité de produire de très longues grappes (50 cm et plus) avec des grains assez gros et à la peau fine. Maturité entre le 15 et le 20 septembre à Marseille et début octobre en région bordelaise.

 

Variétés à grains sans pépins

 

Perlette : croisement entre Reine des Vignes et  Sultanine obtenue en 1936 en Californie. Raisin blanc à grosses grappes avec des grains ronds, de taille moyenne, à peau fine et pratiquement sans pépins. Saveur agréablement fruitée. Bonne aptitude au séchage. Maturité entre le 20 et le 25 juillet à Marseille et entre le 20 et le 25 août en région parisienne.

Centennial Seedless : obtenu par l'université de Davis (USA) en 1980 par croisement de Gold et de l'hybride Q25-6 (Emperor x Pirovano 75). Raisin blanc à grosse grappes avec des grains ovoïdes dépourvus de pépins, une peau fine et une pulpe croquante à goût de tendance muscat. Maturité entre le 20 et le 25 août à Marseille et entre le 15 et le 20 septembre en région parisienne.

 

Variétés aptes au séchage des fruits

 

Sultanine : variété très ancienne originaire d'Iran ou d'Afghanistan, la plus cultivée dans le monde pour faire des raisins secs. Raisin blanc à grosses grappes lâches de grains ovoïdes sans pépins et à peau épaisse. Maturité début septembre à Marseille et entre le 5 et le 10 octobre en région parisienne.

Corinthe Noir : variété d'origine grecque. Raisin noir utilisé pour faire les raisins secs. Grappes assez longues et cylindriques avec des grains de petite taille à peau mince et sans pépins. Maturité dernière semaine d'août à Marseille et dernière semaine d'octobre en région parisienne.

 

Variété tardive de très longue conservation

 

Servant (Servan) : variété orientale ramenée à Toulon en 1864 par l'amiral Nonnay. A réserver pour les régions au sud de la Loire. Raisin blanc à grappes moyennes et plutôt lâches. Grains à peau épaisse prenant une coloration rose ambrée à complète maturation. Maturité première décade d'octobre à Marseille et entre le 20 et le 30 octobre en région bordelaise. Son nom vient du languedocien "servar" (conserver) car il a pour particularité de se conserver longtemps sur souche. On peut aussi récolter les grappes et les suspendre dans un local frais sur des fils pour les conserver longtemps, parfois jusqu'à Noël. Une méthode traditionnelle, qui était très employée à Valbonne (Alpes-Maritimes, près de Grasse) dans le même but et qui donne de bons résultats est la conservation en rafle fraîche.

Conservation du raisin en rafle fraîche
Une façon traditionnelle de conserver le raisin est celle dite à rafle fraîche. Prélevez les grappes avec une portion importante du sarment porteur, en taillant à deux bourgeons au-dessous de la grappe et un bourgeon au-dessus de celle-ci. Un ciselage méticuleux permet de débarrasser les grappes de leurs grains défectueux. Remplissez des bouteilles d'eau pure additionnée d'une pincée de sel et d'un morceau de charbon de bois pour éviter la fermentation. Placez les bouteilles sur des supports inclinés. Introduire l'extrémité inférieure du sarment dans la bouteille jusqu'au pédoncule de la grappe, de façon à ce que les deux bourgeons soient dans l'eau et à ce que la grappe pende d'elle-même. On peut aussi plonger les sarments dans des bocaux de 75 cl sur des étagères ou des liteaux placés contre les murs, la grappe pendant à l’extérieur, à raison de 5 à 8 grappes par bocal. Avant d'introduire le sarment dans la bouteille ou le bocal, refaites une coupe bien franche pour qu'aucune impureté ou bulle d'air ne s'oppose à la montée de l'eau dans les vaisseaux du sarment. Entretenez constamment le niveau de l'eau. Le local doit être maintenu à une température située entre 4 et 5 degrés. Il convient de surveiller étroitement le degré d’humidité de l’air ambiant pour éviter dessiccation et moisissure. C’est dans de vieilles maisons aux murs épais et aux petites ouvertures exposées au nord que sont réunies les conditions permettant une conservation idéale. Cette méthode permet de conserver le raisin tardif jusqu'à la Noël. Elle était jadis très pratiquée avec la variété 'Servant' ('Servan'), adaptée à la conservation.

 

Variétés résistantes aux maladies

 

La gamme Ampelia™ : il s'agit de quatre variétés obtenues par L'INRA, sélectionnées pour leur résistance aux maladies (Mildiou, Oïdium, Botrytis...), tout en ayant une bonne saveur. Nous les listons par ordre de précocité.

Perdin : variété cultivable dans toute la France, y compris en zones de montagne. Raisin blanc à grains dorés et aromatiques. Maturité début août à Marseille et début septembre en région parisienne.

Candin : variété déconseillée en zones très froides ou plus septentrionales que la région parisienne. Raisin blanc à grappes assez grosses. Grains ronds et dorés, avec un goût tendant vers le muscat. Maturité dernière semaine d'août à Marseille et dernière semaine de septembre en région parisienne.

Aladin : variété déconseillée en  zones très froides ou plus septentrionales que la région parisienne. Raisin noir à grandes grappes, à grains ronds de taille moyenne, de saveur sucrée. Maturité début septembre à Marseille et début octobre en région parisienne.

Amandin : variété déconseillée en zones très froides ou plus septentrionales que la région parisienne. C'est un raisin blanc de type muscat, à grandes grappes et à grains ovoïdes croquants, bien dorés à maturité. Celle-ci a lieu mi-septembre à Marseille et une dizaine de jours après en région bordelaise.

 

Inventaire descriptif des cépages et variétés de vigne
établi par la société COMAGRI

 

La société COMAGRI exerce des activités de vente de droits de replantation de vigne et de courtier en plants de vigne.

Son responsable, passionné de cépages et expert dans ce domaine, a eu l'heureuse initiative de créer un site Internet dédié aux "cépages de vigne connus, moins connus et en voie de disparition", selon sa propre expression.

Le terme "cépage" est utilisé en ampélographie pour désigner les vignes dont le raisin est utilisé pour la vinification, celui de "variété" s'appliquant plutôt aux vignes ayant une vocation de raisin de table. 

Le site présente un inventaire descriptif de plusieurs dizaines de cépages et variétés, triés par ordre alphabétique sur le nom. Cette liste, déjà importante, est régulièrement enrichie. Outre la présence des variétés utilisées comme raisin de table, certains des cépages présentés sont également consommés en raisin de table. Il faut noter la présence dans l'inventaire des fameux "six interdits" en France par une loi de 1935, dont certains sont difficiles à identifier pour les non spécialistes (Clinton, Herbemont, Isabelle, Jacquez, Noah, Othello).

En cliquant sur un nom, on accède à une fiche détaillée comportant cinq rubriques : identification/origine ; synonymie ; description ; aptitudes de production (rusticité, vigueur, productivité, époque de maturité, exigences de terroir, sensibilité aux maladies...) et une dernière rubrique intitulée, selon les cas, "type de vins/arômes" ou "raisin de table". Dans certaines fiches il est fait mention du (ou des) clone(s) agréé(s).

Chacune des fiches présente trois types de photographies (d'une exceptionnelle qualité) : la plante au stade du bourgeonnement, la feuille, la grappe (une ou plusieurs photographies pour chacun des types).

Le site fournit aussi une liste récapitulative des synonymes.

La présence d'un menu en bas de page s'explique par le fait que ce site autonome, pour lequel nous fournissons un accès direct, s'inscrit dans un ensemble documentaire plus vaste consacré à la vigne et au vin et englobant plusieurs sites.

Consulter la liste

 

Où trouver des variétés remarquables de vigne ?

 

Jardivigne
BP 54   47110 Sainte-Livrade-sur-Lot
Site internet

Pépinière Pépin'Hier
Quartier Truchard   26150 Die

Site internet

 

          Début article     Liste des articles