Quelques cultivars intéressants
du Jujubier (Ziziphus jujuba Mill.)

 

 

 

Article publié en 2009 - modifié en 2014
Auteur : Francois DROUET
Crédit photographies : l'auteur
Tous droits réservés

 

Le Jujubier de climat tempéré (Ziziphus jujuba Mill., principaux synonymes : Ziziphus sativa Gaertn. et Ziziphus vulgaris Lam.), assez rare même dans les jardins méditerranéens, devient véritablement un fruitier rare si l'on peut présenter en culture ses cultivars aux caractères remarquables.

J'ai donc établi une collection de cultivars de Jujubier au sein de mon jardin botanique privé, consacré aux fruitiers rares.

Je la présente ci-après, bien que les observations soient réduites pour un certain nombre de sujets, encore jeunes.

Le Jujubier étant représenté en France quasi uniquement par la variété traditionnelle de Provence, j'espère ainsi entrouvrir le large champ de plantations nouvelles et de grand intérêt que représentent les cultivars rares de Jujubier...

Selon le plan suivant : cultivar 'So', cultivars pour petits espaces, à récolte tardive, à fruits très sucrés, à fruits originaux, à très gros fruits, les deux variétés traditionnelles de Provence, cultivars rares repérés, espèces du genre Ziziphus autres que Ziziphus jujuba Mill., informations pour aller plus loin.

 

ZIZIPHUS JUJUBA 'So'

 

Le cultivar 'So', d'origine chinoise, est mon cultivar préféré parmi les douze de ma collection. Il possède en effet deux caractéristiques rares et intéressantes : port compact et rameaux tortueux.

Il est adapté aux petits espaces, mais il ne dépare pas dans un grand espace grâce à l'aspect très décoratif que lui confèrent ses rameaux nettement tortueux.

Sa silhouette d'hiver, dépourvue de feuilles, met particulièrement en valeur ce port tortueux.

Ziziphus jujuba 'So' : jeune arbre, âgé de cinq ans

Ziziphus jujuba 'So' : jeune arbre, âgé de cinq ans

 

Ziziphus jujuba 'So' : branche

Ziziphus jujuba 'So' : branche

 

Ziziphus jujuba 'So' : rameaux tortueux

Ziziphus jujuba 'So' : rameaux tortueux

 

Ziziphus jujuba 'So' : détail du caractère tortueux

Ziziphus jujuba 'So' : détail du caractère tortueux

Le cultivar 'So' produit des fruits ronds de belle taille, qui ont un goût identique à celui des fruits du Jujubier de Provence traditionnel. Il faut noter que, comme pour ce dernier, le goût du fruit flétri est différent de celui du fruit marron mais encore ferme.

Certains, dont je suis, préfèrent le goût du fruit flétri, même si le goût du fruit marron encore ferme, qui présente une note acidulée, est agréable.

La fructification est légèrement plus tardive que chez le Jujubier de Provence.

Ziziphus jujuba 'So' : fructification

Ziziphus jujuba 'So' : fructification

 

Ziziphus jujuba 'So' : fruits mûrs

Ziziphus jujuba 'So' : fruits mûrs

 

Ziziphus jujuba 'So' : jujube mûre

Ziziphus jujuba 'So' : jujube mûre

Le cultivar 'So' est très sensible à la mouche méditerranéenne des fruits (Ceratitis capitata Wiedemann), tout autant que la variété traditionnelle de Provence.

 

CULTIVARS DE ZIZIPHUS JUJUBA POUR PETITS ESPACES

 

Nous venons de voir que le cultivar 'So' présente un port compact. Ma collection compte deux autres cultivars adaptés aux petits espaces. 
 

Cultivar 'Sherwood'

Trouvé en Louisiane par le pépiniériste collectionneur James Sherwood Akin dans les années 80, à Shreveport, aux abords d'une ancienne plantation. Le pied-mère y avait été accidentellement introduit de Chine dans un lot de camélias sous forme d'un jeune plant non greffé et le propriétaire de la plantation l'avait conservé.

Epoque de maturité tardive.

L'arbre est à port colonnaire, très étroit. Les feuilles sont pendantes.

Si des branches ont tendance à s'écarter par trop, on peut les supprimer au cours de leur première année de croissance.

Ce cultivar est peu épineux.

Ziziphus jujuba 'Sherwood' : un cultivar étroit pour petits espaces

Ziziphus jujuba 'Sherwood' : un cultivar étroit pour petits espaces

Les fruit sont assez gros, de texture dense et de bonne qualité gustative. Ils auraient une bonne aptitude au séchage, ce que je n'ai pas encore testé.

Ziziphus jujuba 'Sherwood' : fruit non mûr

Ziziphus jujuba 'Sherwood' : fruit non mûr

 

Ziziphus jujuba 'Sherwood' : fruit mûr

Ziziphus jujuba 'Sherwood' : fruit mûr

Cultivar 'Espagnol à port étroit'

Spécimen trouvé en Espagne par un passionné de jujubiers possédant un verger expérimental à Saint-Cyr-Sur-Mer.

Arbre à port colonnaire, très étroit.

Sujet introduit récemment en collection. En cours d'observation afin de déterminer s'il ne s'agit pas du cultivar 'Sherwood'.

Le spécimen n'ayant pas été initialement nommé, je l'ai désigné d'un nom temporaire. S'il ne s'agit pas de 'Sherwood', je lui attribuerai un nom définitif et j'intégrerai dans le présent article une description détaillée avec photographies.

 

CULTIVARS DE ZIZIPHUS JUJUBA A RECOLTE TARDIVE

 

Le cultivar 'So', vu précédemment, présente une fructification tardive et je possède trois autres cultivars de ce type. Ces cultivars tardifs me permettent d'allonger la période de récolte des jujubes.
 

Cultivar 'Silverhill'

Originaire de Géorgie (USA), il est beaucoup plus tardif que la variété traditionnelle de Provence.

Richard Ashton, un des spécialistes américains du Jujubier, en fait un synonyme des cultivars 'Tigertooth' et 'Yu'. On peut dire tout au moins que ces cultivars sont très proches.

Ziziphus jujuba 'Silverhill' : jeune individu conduit en touffe

Ziziphus jujuba 'Silverhill' : jeune individu conduit en touffe

Fruits de bonne qualité ; plus ou moins allongés avec apex pointu, donc de forme différente de ceux de la variété de Provence.

Ziziphus jujuba 'Silverhill' : fruit mûr (gauche) et fruit non mûr (droite)

Ziziphus jujuba 'Silverhill' : fruit mûr (gauche) et fruit non mûr (droite)

 

Ziziphus jujuba 'Silverhill' : fruit non mûr

Ziziphus jujuba 'Silverhill' : fruit non mûr

 

Ziziphus jujuba : fruits de la variété traditionnelle de Provence

Ziziphus jujuba : fruits de la variété traditionnelle de Provence
(pour comparaison avec le fruit du cultivar 'Silverhill')

 

Mes autres cultivars tardifs

Les deux autres cultivars tardifs que je possède en collection sont 'Sherwood' et 'GI 7-62'. Le premier a été présenté plus haut dans le chapitre des cultivars pour petits espaces et le second est traité dans le chapitre à venir des cultivars à fruit originaux.

 

CULTIVARS DE ZIZIPHUS JUJUBA A FRUITS TRES SUCRES

 

Cultivar 'GA-866' (appelé parfois GA 8-86)

Obtention de la station agronomique de Chico, en Californie (fermée à la fin des années 50...).

Arbre de faible développement.

Le fruit est gros et de forme allongée. Il renfermerait un taux de sucre de 45 %. Toutefois, ceux qui l'on goûté relèvent que le goût n'est pas exceptionnellement sucré...

Le spécimen que j'ai reçu des USA il y a plusieurs années vient de fructifier et le fruit ne correspond pas à la description.

A approfondir, mon hypothèse étant une inversion d'étiquettes avec le cultivar GI 7-62, reçu dans le même lot...

 

Cultivar 'Honey Jar'

Origine chinoise. Introduit assez récemment aux USA par le pépiniériste Roger Meyer, qui lui a attribué un nom américain. Il convient de retrouver le nom chinois de ce cultivar.

Epoque de maturité très précoce, peut-être le plus précoce des cultivars connus.

Arbre de faible développement.

Fruits de petite taille, à peau très mince, quasi imperceptible. Fermes, assez juteux, d'excellente saveur, très sucrés. Bonne aptitude au séchage.

Comme pour  le cultivar 'Li', les fruits peuvent être consommés alors qu'ils sont encore en grande partie de couleur blanc jaunâtre.

Je l'ai récemment introduit des USA. Il n'a pas encore fructifié.

 

CULTIVARS DE ZIZIPHUS JUJUBA A FRUITS ORIGINAUX

 

Cultivar 'GI 7-62' (synonyme 'Chico')

Obtention de la station agronomique de Chico, en Californie (fermée à la fin des années 50...).

Epoque de maturité tardive.

Je l'ai introduit en collection pour l'originalité de son fruit, de forme ronde très aplatie aux deux extrémités (aspect d'une petite pomme).

Goût acidulé mais agréable. Bonne aptitude au séchage.

Après une mise à fruit très longue, j'ai constaté que la forme du fruit du spécimen que j'ai reçu des USA ne correspond pas à cette description, puisqu'il est très allongé, à apex pointu.

A approfondir, mon hypothèse étant une inversion d'étiquettes avec le cultivar GA-866 reçu dans le même lot ...

 

CULTIVARS DE ZIZIPHUS JUJUBA A GROS FRUITS

 

Cultivar 'Lang'  

Origine chinoise.

Pratiquement inerme ; port semi-érigé.

Mise à fruits très rapide (un à deux ans).

Epoque de maturité : plus précoce que la variété typique de Provence.

Ziziphus jujuba 'Lang'

Ziziphus jujuba 'Lang'

 

Ziziphus jujuba 'Lang' : silhouette d'hiver

Ziziphus jujuba 'Lang' : silhouette d'hiver

Très gros fruits en forme de poire, à noyaux fins fusiformes.

Saveur agréable, différente de celle de la variété traditionnelle de Provence.

Contrairement à 'Li', dont on peut consommer le fruit encore largement de couleur blanc jaunâtre, il faut attendre que le fruit soit totalement mûr (entièrement de couleur marron) pour qu'il perde son acidité.

A maturité, 'Lang' présente une particularité : on note deux saveurs différentes, selon qu'il est marron et ferme, ou marron et flétri.

Les deux saveurs sont agréables, mais certaines personnes trouvent que la saveur du fruit flétri est meilleure que celle du fruit mûr et encore ferme.

Le fruit aurait une bonne aptitude au séchage, ce que je n'ai pas encore testé.

Ziziphus jujuba 'Lang' : fruits

Ziziphus jujuba 'Lang' : fruits
(noter la forme de poire)

 

Ziziphus jujuba 'Lang' : fruit mûr

Ziziphus jujuba 'Lang' : fruit mûr

Le cultivar 'Lang' est très sensible à la mouche méditerranéenne des fruits (Ceratitis capitata Wiedemann), tout autant que la variété traditionnelle de Provence.

 

Cultivar 'Li'  

Origine chinoise.

Pratiquement inerme ; vigoureux et port assez étalé.

Mise à fruit très rapide (un à deux ans).

Epoque de maturité : entre 'Lang' et la variété traditionnelle de Provence.

Ziziphus jujuba 'Li'

Ziziphus jujuba 'Li'

 

Ziziphus jujuba 'Li' : fructification

Ziziphus jujuba 'Li' : fructification

Très gros fruits plus ou moins ronds, parfois en forme de baril. Ce sont les plus gros fruits de l'espèce que je connaisse. 

Qualité gustative bonne, mais, selon moi, inférieure à celle de 'Lang'.

Il faut noter que les fruits peuvent se consommer lorsqu'une partie de la peau est encore blanc jaunâtre, même largement (ce n'est pas le cas de 'Lang').

Contrairement à ce qui se produit pour 'Lang', le fait de laisser flétrir le fruit ne modifie pas le goût de façon substantielle.

Ziziphus jujuba 'Li' : fruits mûrs

Ziziphus jujuba 'Li' : fruits mûrs

 

Ziziphus jujuba 'Li' : fruits mûrs

Ziziphus jujuba 'Li' : fruits mûrs

Malgré la taille énorme des fruits de 'Li', leur noyau est minuscule, assez tendre. Il arrive même de trouver des fruits sans noyau 

Ziziphus jujuba 'Li' : fruits mûrs

Ziziphus jujuba 'Li' : fruits mûrs

Le cultivar 'Li' est très sensible à la mouche méditerranéenne des fruits (Ceratitis capitata Wiedemann), tout autant que la variété traditionnelle de Provence.

 

Cultivar ‘Qiyue Xian’ (synonyme 'Autumn Beauty')

Un des cultivars les plus populaires en Chine. Introduit assez récemment aux USA par le pépiniériste Jim Gilbert, qui lui a attribué un nom américain.

Le spécimen que j'ai importé des USA vient de fructifier pour la première fois. Il a produit de très gros fruits ronds/ovales, de taille comparable à ceux de 'Lang' et à certains de ceux de 'Li'.

L'arbre serait de maturité précoce. Je n'ai pas pu le vérifier lors de cette première fructification.

A suivre, lorsque l'arbre sera plus âgé.

 

LES DEUX VARIETES PROVENÇALES DE ZIZIPHUS JUJUBA

 

Outre les dix cultivars rares de Ziziphus jujuba que nous venons de traiter, ma collection comporte les deux variétés traditionnelles de Provence. Je les ai plantées en tant que variétés témoins par rapport aux cultivars rares, mais aussi, pour l'une d'entre elles, par plaisir car elle produit des fruits de grande qualité.
 

La variété typique de Provence

Il s'agit de la variété à fruits oblongs, bien connue de tous ceux qui ont déjà rencontré le Jujubier.

L'arbre est peu épineux.

La fructification est très abondante et régulière d'une année sur l'autre.

Ziziphus jujuba : variété typique de Provence

Ziziphus jujuba : variété typique de Provence

 

Ziziphus jujuba : tronc d'un sujet de la variété typique de Provence

Ziziphus jujuba : tronc d'un sujet de la variété typique de Provence

 

Ziziphus jujuba : fructification de la variété typique de Provence

Ziziphus jujuba : fructification de la variété typique de Provence

 

Ziziphus jujuba : fruit (jujube) de la variété typique de Provence

Ziziphus jujuba : fruit (jujube) de la variété typique de Provence

Le fruit est sucré et savoureux lorsqu'il est totalement marron. Il faut noter que le goût du fruit flétri est différent de celui du fruit marron mais encore ferme. Certains, dont je suis, préfèrent le fruit flétri.

 

L'autre variété de Provence

Elle est beaucoup moins connue. En fait, elle est principalement utilisée comme porte-greffe de la variété à fruits oblongs.

Elle se caractérise par des fruits ronds, assez gros, légèrement acides. Ses rameaux sont nettement plus épineux que ceux de la variété utilisée pour la consommation.

Ziziphus jujuba : variété provençale à fruits ronds

Ziziphus jujuba : variété provençale à fruits ronds

 

Ziziphus jujuba : variété méditerranéenne à fruits ronds

Ziziphus jujuba : variété méditerranéenne à fruits ronds

 

Ziziphus jujuba : fruit (jujube) de la variété de Provence à fruits ronds

Ziziphus jujuba : fruit (jujube) de la variété de Provence à fruits ronds

 

AUTRES CULTIVARS INTERESSANTS DE ZIZIPHUS JUJUBA

 

Comme nous venons de le voir, ma collection compte actuellement douze cultivars (So, Sherwood, Silverhill, GA 866, GI 7-62, Honey Jar, Espagnol à port étroit, Lang, Li, Qiyue Xian, les deux variétés traditionnelles de Provence).

Parmi ceux-ci, deux ne me semblent pas correctement identifiés (GA 866 et GI 7-62), mon hypothèse (à vérifier) étant une inversion d'étiquettes entre ceux-ci, reçus des USA dans le même lot... En tout état de cause,  je pourrai introduire en collection assez facilement les bons cultivars si le problème d'identification persiste après approfondissement de mon hypothèse.

Il existe d'autres cultivars, qui, à des titres divers, me paraissent intéressants à planter pour évaluation en culture.

J'ai classé en trois groupes ceux qui m'intéressent en priorité.

 

Premier groupe

Quatre cultivars disponibles aux USA auprès de la pépinière Roger & Shirley Meyer, présentée en fin d'article :

- 'Shanxi Li' : cultivar à fruits énormes ; serait à comparer avec le cultivar 'Li'.

- ‘Shui Men’ (synonyme 'Sui Men') : cultivar de mi-saison au fruit allongé, qui serait plus parfumé que ‘Li’ et ‘Lang’, d'après plusieurs sources. Introduit de Chine en 1914 pour le compte de l'USDA par Frank N. Meyer, avec le SPI N° 38245. Le Yearbook of Agriculture de l'année 1926, publié par l'USDA, indique que parmi les cultivars introduits par Frank N. Meyer (environ quatre-vingts), quatre se sont révélés nettement supérieurs : 'Sui Men', 'Mu Shing Hong' (SPI N° 22684), 'Li' (SPI N° 38249 ) et 'Lang' (SPI N° 22686).

- 'Mu Shing Hong' : arbre de grand développement. Fruit de taille moyenne, ellipsoidal, légèrement aplati aux extrémités. Cultivar introduit en 1908 de Tsintse, Shansi, Chine, pour le compte de l'USDA par Frank N. Meyer, avec le SPI N° 22684. A expérimenter car fait partie de la sélection précitée. Ne pas confondre avec le cultivar 'Sihong', qui est une introduction assez récente de Chine par le pépiniériste californien Roger Meyer (aucun lien avec l'explorateur-introducteur de l'USDA Frank Nicholas Meyer...).

- 'Sugar Cane' : cultivar à teneur exceptionnellement élevée en sucre. Le fruit est petit à moyen, de forme ronde à ovale, et très croquant. L'arbre est très épineux. L'époque de maturité est précoce (avant 'Lang' et 'Li'). Selon Shengrui Yao, assistante à l'université du Nouveau Mexique, il pourrait s'agir d'un semis du cultivar chinois 'Chin Ze Tsao'.

 

Deuxième groupe  

Quatre cultivars cités dans la littérature spécialisée et d'origine ancienne :

- 'Wuhu Tsao' : cultivar dit "à fruits sans noyau". En fait, le noyau existe, mais il est très mou, quasi imperceptible. Origine Laoling, Shantung, Chine. Il avait été introduit aux USA par Frank N. Meyer pour le compte de l'USDA sous les SPI N° 35253 et 35254, mais il a été perdu, comme bien d'autres cultivars, lors de la destruction des vergers de la station agronomique de Chico (Californie), en 1983 (la station était fermée depuis la fin des années 50...).

- 'Tai Li Hong' : cultivar à fruits à pulpe rouge une partie de la saison.

- 'Lung Tsao Tsao Shu' : cultivar à rameaux tortueux. Introduit en 1908 aux USA depuis Tientsin, Chihli, Chine, par Frank N. Meyer, pour le compte de l'USDA, sous le SPI n° 22914.  Il convient de déterminer s'il ne s'agit pas de 'So'. Les pépiniéristes américains ont très bien pu lui attribuer un nom plus simple, selon leur habitude... D'après Shengrui Yao, assistante à l'université du Nouveau Mexique, c'est le cas : 'So' est l'autre nom de l'introduction de Frank N. Meyer. Mais un autre cultivar tortueux a été introduit en 1922 aux USA depuis Chefoo, Shantung, Chine, par A. Sugden sous le SPI N° 50056.

- Un cultivar aux fruits de couleur blanche : signalé en Chine par Frank N. Meyer, sans qu'il en fournisse le nom. N'a pas été introduit aux USA. Je n'en ai pas encore trouvé le nom, et je n'ai pas non plus repéré une source d'approvisionnement éventuelle (si le cultivar n'a pas disparu...).

 

Troisième groupe

La pépinière Sweet Jujube Plants Nursery, située à Budaizhuang, province de Shanxi, en Chine, propose une large gamme de cultivars de Jujubier.

En s'approvisionnant auprès d'elle en greffons ou jeunes plants, ce que je vais étudier, il y aurait matière à enrichir ma collection de sujets à fruits originaux.

A la date de rédaction du présent article, la réglementation phytosanitaire de l'Union Européenne n'interdit pas l'importation de l'espèce Ziziphus jujuba depuis les pays tiers.

D'autre part, la pépinière chinoise précitée est disposée à commercialiser ses cultivars de Jujubier en Europe. On peut lire sur le site "nous espérons sincèrement collaborer avec tous les clients dans le monde"...

Il s'agit donc uniquement de déterminer si la vente au détail est possible, ou s'il s'agit de vente en gros exclusivement. Dans ce dernier cas, il faut savoir quelles sont les quantités minimales de commande. Il ne paraît pas exister de droits de multiplication, mais c'est à confirmer.

J'ai sélectionné quatre cultivars au sein de l'offre de la pépinière : 'Cucurbit Jujube', 'Dragon Jujube', 'Millstone Jujube' et 'Huping Jujube'.

Cucurbit Jujube

Cucurbit Jujube (crédit Sweet Jujube Plants Nursery, Chine)

 

Dragon Jujube

Dragon Jujube (crédit Sweet Jujube Plants Nursery, Chine)

 

Millstone Jujube

Millstone Jujube (crédit Sweet Jujube Plants Nursery, Chine)

 

Huping Jujube

Huping Jujube (crédit Sweet Jujube Plants Nursery, Chine)

J'ai recensé dans divers pays une cinquantaine d'autres cultivars, mais ils ne présentent pas d'intérêt particulier pour être introduits en collection, au regard des cultivars que je possède déjà.

Toutefois, au-delà des trois groupes précités, je suis persuadé qu'il existe de nombreux cultivars intéressants que je n'ai pas encore repérés.

Après les USA, pour lesquels j'ai terminé la prospection, il me faut approfondir d'autres axes de recherche qui n'ont donné lieu qu'à quelques investigations de ma part : Europe du sud (projet Genres 29 de l'université de Florence), Russie, pays de l'ex URSS (en particulier le conservatoire d'état du Turkménistan), Chine (avec notamment les conservatoires des provinces de Hebei et de Shanxi).

 

AUTRES ESPECES DU GENRE ZIZIPHUS A EVALUER

 

Le Jujubier de Berbérie : Ziziphus lotus (L.) Lam.

Je me suis interrogé sur l'éventuelle adaptation du Jujubier de Berbérie dans ma région du littoral varois. Son aire géographique englobe notamment l'Afrique du Nord, la Grèce et l'Afghanistan. 

Il fut très présent sur l'ïle de Djerba mais je ne sais pas si c'est encore le cas, compte tenu de la pression immobilière engendrée par le tourisme de masse.

Il y a quatre ans, j'ai tenté de l'introduire à partir de cette île, à l'occasion de vacances d'un de mes proches qui y a séjourné une semaine.

Cette personne ne connaissant rien en botanique, j'ai soigneusement noté sur une feuille le nom latin et le nom français et j'ai réalisé un briefing préparatoire assez approfondi sur l'espèce recherchée. J'ai aussi conseillé de laisser faire le directeur de l'hôtel, qui, selon moi, devait connaître cette espèce locale (encore ?) très répandue et devait savoir à qui s'adresser. Les consignes d'extraction et de conservation d'un jeune plant ont également été longuement détaillées.

Appel téléphonique positif du vacancier en cours de séjour : un jeune plant a été trouvé grâce au réseau local du directeur de l'hôtel et il a été extrait en motte maintenue humide et conservée à l'ombre, selon les consignes données.

Au retour de notre vacancier, j'ai pu prendre possession (en gardant le sourire) d'un jeune plant d'Elaeagnus angustifolia très bien conditionné et n'ayant absolument pas souffert de sa déplantation...

Recherche à poursuivre, à Djerba ou ailleurs, avec mes correspondants, les pépinières ne proposant pas le Jujubier de Berbérie.

 

Autres espèces du genre Ziziphus éventuellement acclimatables

Souvent, un fruitier est inexistant dans une région parce que personne n'a jamais tenté de l'acclimater en raison d'une prétendue faible rusticité qui s'avère dans les faits bien différente. De ce fait, je m'interroge aussi sur la possibilité d'introduire dans ma collection d'autres espèces du genre Ziziphus.

Le genre Ziziphus compte environ quatre-vingts espèces, selon Auguste Chevalier (Les Jujubiers ou Ziziphus de l'Ancien monde et l'utilisation de leurs fruits, Revue internationale de botanique appliquée et d'agriculture tropicale, année 1947, vol. 27, numéro 301-302, pp. 470-483).

Parmi celles-ci, je pense plus particulièrement à : Ziziphus mucronata Willd. d'Afrique du Sud, dont il me faut vérifier la comestibilité controversée du fruit ; Ziziphus giraldii Sprenger du nord de la Chine ; Ziziphus obtusifolia A. Gray avec ses variétés canescens et lycioides, du Texas ; Ziziphus celata Judd & D. W. Hall de Floride ; Ziziphus parryi Torr. du sud de la Californie ; Ziziphus incurva Roxb. du Népal ; Ziziphus oxyphylla Edgew. ; Ziziphus rugosa Lam. de l'Himalaya.

Une étude préalable est nécessaire pour chacune de ces espèces, afin de déterminer l'opportunité d'une tentative d'acclimatation.

A suivre...

 

POUR ALLER PLUS LOIN DANS LE DOMAINE DES CULTIVARS DE JUJUBIER

 

Un ouvrage dédié au Jujubier, écrit par des praticiens expérimentés

L'association California Rare Fruit Growers a édité un fascicule de 267 pages, avec reliure de type spirale en plastique, qui réunit de nombreux articles relatifs au Jujubier : Jujube primer & source book - Roger Meyer and Robert R. Chambers.

L'un des co-auteurs, Roger Meyer (1945-2015) était un pépiniériste spécialisé de Californie qui proposait à la vente plus de trente cultivars de Jujubier. Le fascicule décrit ces trente cultivars et beaucoup d'autres, en particulier russes et chinois.

Dédié entièrement au genre Ziziphus, l'ouvrage relate de nombreuses expériences culturales, fait part d'études botaniques diverses et aborde assez largement les différentes espèces de Jujubier, dont le Jujubier tropical (Ziziphus mauritania Lam.) très cultivé en Inde.

De quoi conférer au passionné de fruitiers rares une réelle connaissance spécifique et lui ouvrir de nouveaux horizons dans ses diversifications de culture... 

Pour commander l'ouvrage : site Internet de l'association California Rare Fruit Growers, rubrique CRFG Marketplace (Specialty Books and Merchandise).

 

Un ouvrage dédié au Jujubier et à ses cultivars introduits aux USA

Richard Ashton, un passionné de fruits qui gère les vergers commerciaux "Oak Creek Orchard" (Brownwood, Texas), a publié en 2006 chez Third Millennium Publishing un ouvrage consacré au Jujubier : Jujube - The Chinese Date.

L'originalité et le grand intérêt de cet ouvrage résident dans la documentation (historique et pomologique) des cultivars introduits aux USA, dont beaucoup sont commercialisés de nos jours.

Au delà des habituels chapitres relatifs à la culture, à la multiplication et aux usages (culinaires et médicinaux) du Jujubier, une large partie de l'ouvrage est consacrée à l'historique des introductions des cultivars de Chine par Frank Nicholas Meyer, au rôle de la station agronomique de Chico (Californie) qui les testait, les diffusait et tentait par semis d'obtenir de nouveaux cultivars, ainsi qu'aux principaux acteurs dont des articles sont reproduits (Frank N. Meyer, David Fairchild).

La partie historique est étoffée par un article de James Sherwood Akin, l'obtenteur du remarquable cultivar 'Sherwood', retraçant la découverte de celui-ci et son lancement pour le succès qu'on lui connaît.

Tous les cultivars de Jujubier actuellement commercialisés aux USA sont décrits, classés selon l'époque de maturité et l'usage des fruits (consommation en frais, séchage). En fin d'ouvrage, figurent  les photographies des fruits d'une vingtaine d'entre eux.

L'ouvrage présente aussi les principales initiatives de conservation des anciens cultivars de Jujubier aux USA et fournit les sources d'approvisionnement possibles (pépinières, associations...).

Un point de situation du Jujubier en Chine de nos jours et une présentation du Jujubier tropical (Ziziphus mauritiana Lam.) complètent l'ensemble.

Pour commander l'ouvrage : section de l'auteur au sein du site Internet de l'éditeur. On peut également commander via Amazon.com.

 

Pour mémoire : la pépinière Roger & Shirley Meyer

Pendant une trentaine d'années, cette pépinière du sud de la Californie a accepté de livrer en Europe deux de ses spécialités : les cultivars de Ziziphus jujuba (une trentaine) et les espèces et cultivars d'Actinidia (une quarantaine). Elle ne livrait pas hors des USA les fruitiers subtropicaux et tropicaux, qui formaient l'essentiel de son offre.

J'ai été client de la pépinière, qui envoyait volontiers en Europe un court catalogue papier.

Puis, la pépinière a présenté pendant quelques années son offre de greffons et de plants de cultivars de Jujubier sur un site Internet au contenu peu convivial et incomplet. L'exceptionnelle offre commerciale en cultivars de Jujubier pouvait malgré tout se comprendre.

La pépinière a fermé en 2015, après le décès de Roger Meyer.

 

 

Retour début article Début article   Retour liste des articles Liste des articles