Obtenir de beaux plants de
Passiflora incarnata
en une saison

Auteur : Charles Gratien

 

 

Article publié en 2011
Crédit photographies : Charles Gratien
Tous droits réservés

 

Passiflora incarnata est la passiflore la plus résistante au froid, en contrepartie de son comportement d'herbacée.

Depuis plusieurs années, je cultive en pleine terre plusieurs plants de Passiflora incarnata obtenus de semis.

Ils fructifient régulièrement en s'interpollinisant. L'interpollinisation entre plants différents est en effet nécessaire pour la fructification.

Par "plants différents", on entend des plants issus de semis (y compris de graines du même fruit ou de fruits du même pied-mère), ou issus de boutures de pieds-mères différents.

Passiflora incarnata n'a pas donné lieu à sélection de variétés frutières, qui imposeraient la reproduction végétative pour être conservées. On la multiplie donc principalement par semis.

Je vous fais part du témoignage d'un ami collectionneur de fruitiers qui m'a relaté sa première expérience de semis de Passiflora incarnata. C'était à l'époque où, débutant dans la culture de cette espèce, je cherchais une méthode pour la multiplier.

Puis, je vous livre une technique de semis permettant d'obtenir de beaux pieds en une saison, que j'ai mise au point au cours de plusieurs années de culture.

 

Témoignage d'une première multiplication

Le 24 novembre 2006, j'ai récupéré auprès d'un passionné de fruitiers rares un lot de 30 graines de Passiflora incarnata, ayant déjà séjourné trois mois et demi à température ambiante dans sa maison (récolte fin juillet 2006).

"Vraisemblablement trop vieilles", me dit-il. En effet, dans la littérature spécialisée, il est écrit le plus souvent que le pouvoir germinatif des graines de passiflore est de l'ordre de trois mois.

Je décidai de tenter quand même la multiplication.

J'ai partagé l'ensemble en deux lots de 15 graines et ai pratiqué sur chacun une méthode de semis différente.

J'ai semé le premier lot à l'intérieur, dans du sable. Assez rapidement 7 plantules sont sorties. Je les ai immédiatement placées devant une fenêtre bien exposée. C'est alors que j'ai pris conscience que, par inattention, j'avais utilisé uniquement du sable, sans effectuer de mélange avec des matières capables de nourrir les plantules...

Ne voulant pas prendre le risque de perdre celles-ci en les retirant du sable, je confectionnai alors un mélange de terre et de compost et le disposai au dessus du sable. J'ai arrosé ensuite tout l'hiver par le dessus. Pour éviter les gelées tardives éventuelles, j'avais décidé de ne mettre en pleine terre que fin mai 2007.

Surprise début mai 2007 : une nouvelle levée se produisit et le nombre de plantules fut porté de 7 à 15, soit 100 % de réussite...

Pour le second lot, j'ai mis les graines en stratification le même jour que j'ai semé le premier lot, soit le 24 novembre 2006. Ceci en pots enterrés à l'extérieur, exposition nord.

A la mi-mars 2007, j'ai déterré les pots et ai semé les graines en godets individuels dans de la terre. Les godets ont été placés sous chassis.

Le taux de germination fut satisfaisant  : 10 plantules, soit 70 %.

 

Technique permettant d'obtenir de beaux pieds en une seule saison

Après récolte des fruits en été, je place les graines dans des sachets papier que j'entrepose simplement dans mon sous-sol. Celui-ci est frais (environ 10°C) et sec en hiver.

Je sème fin février dans des alvéoles correspondant à des mini-mottes de 2 x 2 x 2 cm environ. J'utilise du terreau spécial semis.

Je place les alvéoles dans une boîte en polystyrène (boîte de transport pour poissons que je récupère sur les marchés) avec 2 cm de terre au fond et une plaque de verre par-dessus. Le tout est entreposé dans une serre tenue hors gel. Il s'agit d'un grand tunnel plastique.

Semis précoce et au chaud = levée rapide et plantes rapidement vigoureuses.

Une fois la levée effectuée, j'enlève la plaque de verre.

Lorsque les plantules ont 5 à 10 cm de haut, je les repique dans des godets carrés de 6 ou 7 cm. J'utilise alors du terreau de rempotage (ne pas utiliser du terreau bas de gamme). Les godets sont toujours dans la serre et entreposés dans les boîtes en polystyrène (avec un peu de terre au fond). La pousse rapide va commencer.

En juin, les passiflores sont déjà belles et les racines sortent par le dessous du godet.

A cette époque, je rempote dans des pots de diamètre 20 cm avec toujours du bon terreau.

J’enfonce dans le pot un fil de fer formé en arceau afin que le plant puisse s'y accrocher et s'y maintenir.

Je garde tout l’été ces pots dans la serre, qui est maintenant recouverte d’un dispositif d’ombrage afin d’éviter la surchauffe.

Arrosages quotidiens pendant toute la période estivale.

Les passiflores continuent à pousser au moins jusqu’à la fin septembre.

Il m'arrive parfois d’obtenir des fleurs, et même un ou deux fruits, dès la première année.
 

Passiflora incarnata : fleur

Passiflora incarnata : fleur

 

Passiflora incarnata : fruit (le fruit reste de couleur verte à maturité)

Passiflora incarnata : fruit (le fruit reste de couleur verte à maturité)

 

Début d'article     Liste des articles