Curieux phénomène lors de la greffe
de la variété Izu de Diospyros kaki

Auteur : Dithmar Guillaume

 

 

Article publié en 2014
Tous droits réservés
 

Je suis pépiniériste en Belgique et je propose une gamme de variétés de Diospyros kaki, ainsi que d'autres espèces et variétés de Diospyros (site Internet).

Je possède un pied-mère de la variété Izu, en provenance de la collection établie par le professeur Bellini (université de Florence).

Cette variété de type PCNA est intéressante par sa précocité et je souhaitais la mettre à disposition de mes clients le plus rapidement possible.

Toutefois, j'ai dû retarder son entrée dans mon catalogue en raison de difficultés rencontrées au cours de mes greffes. 

Je dois dire que je n'avais encore jamais vu une variété de Diospyros kaki aussi incompatible avec le porte-greffe Diospyros lotus et, dans une certaine mesure, le porte-greffe Diospyros kaki.

J'ai en effet observé pour la première fois de ma carrière un phénomène curieux, en greffant la variété Izu sur Diospyros lotus.

Le bourrelet qui se forme sur le point de greffe est énorme et d'une consistance spongieuse. 

Progressivement, au fil des années, ce cal spongieux remonte le long du tronc et il en résulte la formation d'une sorte d'écorce/éponge tout le long du tronc et des branches. Au bout de quelques années, le sujet meurt.

J'ai alors essayé de greffer la variété Izu sur Diospyros kaki : une partie des sujets présentaient le même problème que celui rencontré avec Diospyros lotus.

Les porte-greffes Diospyros kaki avaient été obtenus à partir de graines que j’avais récoltées sur mes propres arbres (variétés de type PCA, PCNA, PVA et PVNA mélangées).

Je n'avais pas isolé les graines en lots par type de variété, ou par variété.

Ainsi, je ne sais pas si la compatibilité ou l'incompatibilité des greffes, que j'ai pu constater selon les plants, pourrait être en corrélation avec le type de variété (ou avec certaines variétés bien déterminées) de l'espèce Diospyros kaki que j'ai utilisée comme porte-greffe.

Après cette expérience, j'ai également abandonné Diospyros kaki comme porte-greffe de Izu, et je ne greffe plus cette variété que sur Diospyros virginiana.

Je ne rencontre aucun problème d'incompatibilité et tous mes plants de Izu sont commercialisés greffés sur Diospyros virginiana.

Quelques mois après en avoir terminé avec les problèmes d'incompatibilité des porte-greffes d'Izu, j'ai découvert un site américain de vente de photographies qui présente la variété Izu, pour laquelle on peut observer le phénomène que je viens de relater. 

Le commentaire indique que Izu croît naturellement avec une écorce rugueuse et craquelée. Il est précisé que c'est toujours le cas sur un sujet de trois ans et qu'il n'y a pas motif à refus des plants par les clients.

Voir page Internet (notamment photographies 6, 9 et 10).

En fait, les photographies sont publiées par une pépinière californienne de vente en gros (L.E. Cooke Co). Elles sont et créditées à l'un des gérants de celle-ci (Ron Ludekens).

Le site Internet de la pépinière dénote un haut niveau professionnel de ses dirigeants. Pour autant, l'allégation d'un phénomène naturel me paraît sujette à caution.

Si le phénomène est d'une telle nature que l'arbre ne survit que quelques années en Belgique, cela me semble plutôt relever de l'incompatibilité.

En allant chercher des hypothèses extrêmes, on pourrait imaginer que ce type de tissu végétal, s'il était naturel, soit sensible au gel, qu'il rendrait l'arbre peu rustique dans la région de Belgique où se trouve ma pépinière et que l'arbre succomberait en fait au froid.

Mais pourquoi le phénomène disparaîtrait-il, comme je l'ai constaté, lorsque la greffe est réalisée sur Diospyros virginiana ?

Une autre technique intéressante pour éviter le problème de l'incompatibilité avec Diospyros lotus est l'utilisation d'un porte-greffe intermédiaire (variété de Diospyros kaki).

La réussite d'une telle greffe dépend de la variété utilisée comme intermédiaire.

J'ai utilisé avec succès la variété Rojo Brillante comme intermédiaire pour greffer la variété Izu sur Diospyros lotus. L'arbre reste en bonne santé, les problèmes d'incompatibilité étant supprimés.

Cela confirme que la variété Izu est compatible avec certaines variétés de Diospyros kaki, alors qu'elle est tout autant incompatible avec de nombreuses autres, comme constaté quand j'ai utilisé comme porte-greffes des sujets de Diospyros kaki issus de semis.

J'ai également utilisé la variété Rojo Brillante avec succès en combinaison avec Matsumoto Wase Fuyu, qui, autrement, est tout a fait incompatible avec Diospyros lotus (l'arbre ainsi greffé est en très bonne condition 10 ans après la greffe...).

Actuellement, je poursuis mes essais en utilisant comme porte-greffe intermédiaire la variété Mikatani Gosho, en raison de sa très bonne rusticité, sa croissance vigoureuse et sa parfaite compatibilité avec Diospyros lotus.

 

Début d'article     Liste des articles