Confiture de fruits de Butia capitata

Auteur : François Drouet

 

 

Article publié en 2004
Crédit photographies : François Drouet
Tous droits réservés
 

Butia capitata (Mart.) Becc. est un palmier que l’on peut observer dans les jardins publics ou privés des régions de France à climat doux. Parmi les palmiers acclimatés à fruits comestibles, il est l'un des premiers pour la qualité de ses fruits.

Les fruits arrivent à maturité fin septembre, courant octobre. Ils sont alors d'une belle couleur orange et peuvent se consommer crus. Ils sont cependant un peu difficiles à digérer.

Butia capitata : fruits mûrs

Butia capitata : fruits mûrs

Voici ma recette de confiture de fruits de Butia capitata.

Ingrédients : des fruits bien mûrs (c'est à dire ramollis et oranges) ; 500 grammes de sucre pour un kilo de pulpe ; environ 30 grammes de pectine (en sachet type VITPRIS) pour 1 kilo de pulpe. Attention, il ne s'agit pas de la pulpe initiale des fruits, mais de la pulpe que l'on va peser après séparation des noyaux et passage au moulin, comme indiqué ci-après.

Rincer les fruits, qui ont été ramassés au sol dans la plupart des cas.

Les placer dans une cocotte-minute, ajouter un fond d’eau, fermer la cocotte et cuire dix minutes environ après rotation de la soupape.

Ouvrir la cocotte et laisser refroidir.

Prélever de petites quantité de fruits et les écraser avec le plat de la main de façon à séparer les noyaux de la pulpe.

La pulpe est fibreuse. La passer deux fois au moulin à légumes manuel (grille moyenne, puis grille fine). Opérer par petites quantités en retirant les paquets de fibres qui se forment.

Peser la pulpe obtenue après les deux passages au moulin. La proportion de pectine et de sucre est à calculer par rapport au poids de cette pulpe.

Placer la pulpe dans une casserole avec le reste du jus de cuisson et porter à ébullition.

Ajouter la pectine, mélangée avec un peu de sucre.

Après la reprise de l’ébullition, cuire pendant trois minutes en remuant.

Ajouter le reste du sucre, bien mélanger. Après reprise de l’ébullition, faire cuire encore trois minutes en remuant.

Mettre en pots ébouillantés et séchés. Fermer et laisser les pots retournés sur le couvercle une dizaine de minutes, afin de prévenir la formation de moisissures.

Nous obtenons une confiture onctueuse, plaisante à l'oeil, au goût acidulé caractéristique.

 

Début d'article     Liste des articles