Le chêne vert à glands doux (chêne ballote)
Quercus ilex subsp. ballota (Desf.) Samp.

Auteur : Diego Arias

 

 

Article publié en 2014
Crédit photographies : Diego Arias
Tous droits réservés
 

Le chêne vert à glands doux, appelé aussi chêne ballote, est un arbre endémique de la péninsule ibérique et du Maghreb.

Il serait présent dans deux départements français : Hautes-Pyrénées et Bouches-du-Rhône (source : flore électronique de Tela Botanica).

Il est très proche morphologiquement du chêne vert à glands astringents (Quercus ilex L.), appelé aussi Yeuse (celui qui est commun dans le sud de la France), ce qui induit des controverses au sujet de sa classification botanique et de sa dénomination latine.

Cette dernière fait l'objet de nombreuses synonymies. Selon les sources et les époques, le chêne ballote est considéré comme une espèce à part entière, une sous-espèce ou une variété.

Espèce à part entière : Quercus ballota Desf. ou Quercus ballota L. ou Quercus rotundifolia Lam.

Sous-espèce : Quercus ilex subsp. ballota (Desf.) Samp. ou Quercus ilex subsp. rotundifolia (Lam.) O. Scharwtz

Variété : Quercus ilex var. ballota (Desf.) DC ou Quercus ilex var. rotundifolia (Lam.) Trab.

Tela Botanica classe le chêne ballote en sous-espèce et retient le nom Quercus ilex subsp. ballota (Desf.) Samp.

En Espagne, où il constitue l’essence forestière principale, son nom commun prête aussi à confusion.

En castillan, on nomme souvent Carrasca la sous-espèce à glands doux (Quercus ilex subsp. ballota) et Encina l'espèce type à glands astringents (Quercus ilex).

Quercus ilex subsp. ballota : forme en touffe, Espagne

Quercus ilex subsp. ballota : forme en touffe, Espagne

Mais certains donnent le nom de Carrasca aux chênes verts poussant en taillis, qu'ils soient à glands doux ou à glands astringents.

Quercus ilex : forme en taillis, Espagne

Quercus ilex : forme en taillis, Espagne

Tandis qu'ils les nomment Encina quand ils ont un tronc unique.

Quercus ilex : forme en tronc unique, Espagne

Quercus ilex : forme en tronc unique, Espagne

Dans les montagnes arides de la Sierra de Ronda, en Andalousie, dans le sud de l'Espagne, Quercus ilex subsp. ballota s'intègre à des paysages magnifiques.

Quercus ilex subsp. ballota : populations sur les montagnes arides de la Sierra de Ronda, en Espagne

Quercus ilex subsp. ballota : populations sur les montagnes arides de la Sierra de Ronda, en Espagne

Quercus ilex subsp. ballota préfère les sols calcaires, mais s’adapte à tous types de sols, même très secs et caillouteux, pourvu qu’ils soient bien drainants. Il ne supporte pas l’humidité stagnante.

Il est adapté à un climat méditerrannéo-continental, c’est à dire avec des étés secs et très chauds et des hivers rigoureux. C’est pour cela qu’on le trouve sur tout le plateau intérieur de la péninsule ibérique et dans les montagnes jusqu'à 1800 m.

Quercus ilex subsp. ballota accepte des températures de -16 à  -18°C et peut se contenter d' une pluviométrie annuelle de 400 mm, 300 mm même sur sols profonds.

Quercus ilex subsp. ballota : distribution en Espagne

Quercus ilex subsp. ballota : distribution en Espagne
Source :
Botaniacal-online, que nous remercions

Le long des côtes, où le climat est plus doux et humide, Quercus ilex est plus abondant.

Il ne supporte pas les températures trop en dessous de zéro et a besoin d’une pluviométrie annuelle minimale de 800 mm.

Quercus ilex : distribution en Espagne

Quercus ilex : distribution en Espagne
Source :
Botaniacal-online, que nous remercions

L'espèce type (Quercus ilex) et la sous-espèce (Quercus ilex subsp. ballota) présentent des caractéristiques différentes au niveau des feuilles.

La feuille de Quercus ilex est elliptique à lancéolée ou oblongo-lancéolée (1-2 x 3-5 cm), avec la face supérieure glabre et de couleur vert brillant, pourvue le plus souvent de 10 paires de nervures latérales.

Quercus ilex : feuilles et glands

Quercus ilex : feuilles et glands

 

Quercus ilex : feuilles et glands (astringents)

Quercus ilex : feuilles et glands (astringents)

Celle de Quercus ilex subsp. ballota est suborbiculaire à elliptique ou oblongue (1-2,5 x 2-3 cm), avec la face supérieure pubescente et de couleur vert gris, pourvue de 5 à 8 paires de nervures latérales.

Quercus ilex subsp. ballota : feuilles (spécimen 1)

Quercus ilex subsp. ballota : feuilles (spécimen 1)

 

Quercus ilex subsp. ballota : les feuilles ont la face supérieure pubescente

Quercus ilex subsp. ballota : les feuilles ont la face supérieure pubescente

Au sein de la sous-espèce Quercus ilex subsp. ballota, on constate un polymorphisme important. En outre, Quercus ilex subsp. ballota s'hybride très facilement dans la nature avec l'espèce type Quercus ilex.

Pour ces raisons, il est souvent difficile de distinguer la sous-espèce de l'espèce type quand les glands ne sont pas présents.

Quercus ilex var. ballota : feuilles (spécimen 2 )

Quercus ilex subsp. ballota : feuilles (spécimen 2 présentant des caractères de l'espèce type Quercus ilex)

Attention, il circule parmi les amateurs, comme chez certains professionnels, beaucoup d'individus de semis hybridés présentés comme étant de la sous-espèce ballota mais dont les glands ne sont pas totalement dépourvus d'astringence. Si l'on veut véritablement un chêne à glands doux, il convient de ne planter que des sujets greffés dont la souche est pure et l'origine est sûre...

Le goût des glands (astringent pour Quercus ilex et doux pour Quercus ilex subsp. ballota) est bien sûr déterminant pour différencier la sous-espèce de l'espèce type.

Outre le goût, c'est la longueur et la forme des glands qui permettent de les différencier.

Les glands de Quercus ilex subsp. ballota sont plus longs (2,7 à 4 cm) que ceux de Quercus ilex (1 à 2,5 cm) et beaucoup plus effilés.

Quercus ilex subsp. ballota : les glands sont plus longs et plus effilés que ceux de Quercus ilex

Quercus ilex subsp. ballota : les glands sont plus longs et plus effilés que ceux de Quercus ilex
(exemple avec les variétés Sierra de Ronda et Valtierra)

La grosseur du gland de Quercus ilex subsp. ballota varie notablement selon l’origine géographique, bien que sa longueur reste caractéristique.

Voici les glands de quatre variétés, récoltés en 2009 lors d'un voyage en Espagne.

Quercus ilex subsp. ballota : quatre variétés locales de glands doux

Quercus ilex subsp. ballota : quatre variétés locales de glands doux

Poids constatés : Valtierra (Navarra) .... 4 à 4.5 g ; Despeñaperros .... 5.5 g ; Sierra de Cardeña .... 7 à 8 g ; Puerto de Niefla ....11 g.

Pour une cinquième variété, originaire de la Sierra de Ronda, le poids se situe atour de 6 g.

Quercus ilex subsp. ballota : glands doux d'origine Sierra de Ronda, sud de l'Espagne

Quercus ilex subsp. ballota : glands (doux) d'origine Sierra de Ronda, sud de l'Espagne

La composition des glands de Quercus ilex subsp. ballota est la suivante : amidon : 57 %, sucres (glucose et sacarose) : 12 %, lipides : 10,6 %, protides 6,6 % (dont 39 %solubles), fibres 10 %, Calcium 0,07 %, Phosphore 0,08 %, Sodium 0,01 %, Magnésium   0,04 %, Potasium  0,60 %.

Le chêne vert à glands doux est l’espèce la plus représentée en Espagne (35 %de la superficie arborée totale).

Néanmoins, il est beaucoup moins fréquent qu’il y a un peu plus d’un siècle. Les forêts espagnoles actuelles occupent 29 % de leur superficie potentielle.

Entre les XVIe et XVIIIe siècles, des milliers d’hectares ont été replantés avec Quercus ilex var. ballota. Mais à partir de la fin du XVIIIe siècle une déforestation massive fit des ravages : il fallait du bois et du charbon pour la révolution industrielle naissante et des terres pour l’agriculture en raison d'une croissance démographique importante.

Autant au Maghreb qu’en Ibérie, depuis très longtemps, l’homme a sélectionné, greffé et planté des chênes à glands doux pour l’usage alimentaire.

Les glands de Quercus ilex subsp. ballota ont été mélangés avec du blé et d’autres graines pour faire du pain dans les années de disette. On les mangeait aussi à la braise comme les châtaignes.

De nos jours, ils sont encore un peu utilisés pour l’alimentation humaine dans certaines régions, de même que les glands du chêne liège (Quercus suber L.), mais ils sont surtout destinés à l’alimentation animale.

Ils servent de nourriture au porc ibérique, principalement en Extremadura et en Andalousie.

Pour cela, les chênaies sont entretenues sous forme de « dehesas ».

"Dehesa" est un mot d’origine arabe qui signifie domaine foncier et forestier.

Il désigne un pâturage boisé utilisé pour l'élevage et l'entretien du bétail en sus de l'agriculture traditionnelle et des produits forestiers. La dehesa est un écosystème forestier comprenant des espèces d'arbres (souvent le chêne vert ou le chêne liège), exemple type d’équilibre entre l’exploitation du milieu par l’homme et la conservation des richesses biologiques.

Dehesa dans le sud de l'Espagne (ici Quercus ilex en taillis)

Dehesa dans le sud de l'Espagne (ici Quercus ilex en taillis)

En conclusion, Quercus ilex subsp. ballota est un arbre intéressant, adapté au climat méditerranéo-continental, qui pourrait pousser sur une bonne partie des terres pauvres du sud de la France, en plaine ou en montagne.

Il résiste autant aux étés torrides et secs qu'aux hivers rigoureux et ses glands ont une valeur alimentaire qui, sans égaler celle de la châtaigne, est non négligeable.

 

Début article    Liste des articles