Les fruitiers rares
 
Articles généraux      Espèces      Groupes      Pépinières      Non-French items

 


Accueil > Espèces > Feijoa > La fleur du Feijoa : observation détaillée

 

Article publié en 2017
Auteur : François DROUET
Photographies : François DROUET
Tous droits réservés

 

 

La fleur du Feijoa : observation détaillée

 

 

 

Je cultive sur le littoral méditerranéen (région de Toulon) une collection de 13 sujets de Feijoa, Acca sellowiana (O. Berg) Burret, appartenant à six variétés.

Au fil des années, j'ai pu étudier les caractères botaniques de l'espèce (bois, feuillage, fleur, fruit).

Je rends compte ci-après de mon observation détaillée de la fleur, selon le plan suivant : structure générale, le pédoncule, l'ovaire, les sépales, les pétales, les étamines, le style, le stigmate.

 

STRUCTURE GENERALE

 

C'est le contraste entre le blanc rosé et le rouge vif sur fond vert qui fait la beauté de la fleur du Feijoa.

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur épanouie

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur épanouie

Examinons la structure de la fleur du Feijoa sur la photographie en gros plan ci-dessous.

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur épanouie

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur épanouie
(de bas en haut : pédoncule, ovaire, sépales, pétales, étamines, style central avec le stigmate)

En observant cette fleur épanouie, je distingue de bas en haut : le pédoncule (vert plus foncé), l'ovaire (vert clair), les sépales (vert clair), les pétales (blancs, lavés de rouge violacé à l'intérieur), les étamines (filets rouges et anthères jaune crème) et, au centre de celles-ci, les dépassant largement, le style (rouge, plus foncé dans sa partie supérieure) se terminant par le stigmate (rouge noirâtre)

Après déclinaison de la structure générale, je puis d'ores et déjà faire remarquer que la fleur du Feijoa est hermaphrodite et que l'ovaire est infère.

 

LE PEDONCULE

 

A la naissance de la fleur (ouverture du bourgeon écailleux), le pédoncule (pédicelle) est toujours situé à l'aisselle d'une feuille. Mais, le plus souvent, cette feuille accompagnatrice se développe peu et tombe alors que la fleur est au stade de bouton.

Ainsi, la majorité des fleurs épanouies ne se trouvent pas à l'aisselle d'une feuille. Dans une minorité de cas, on peut observer que le pédoncule est situé à l'aisselle d'une feuille qui s'est normalement développée ou qui est restée petite.

Le pédoncule est relativement court, velu et de couleur verte légèrement plus foncée que le vert blanchâtre de l'ovaire qu'il supporte.

A l'extrémité du pédoncule, au niveau de la jonction avec l'ovaire, se trouvent deux bractéoles (préfeuilles) en position opposée.

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéoles (préfeuilles) sur bouton floral

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéoles (préfeuilles) sur jeune bouton floral
(noter que les bractéoles sont situées à la jonction du pédoncule et de l'ovaire)

Les bractéoles sont allongées et velues. Je note que leurs couleur et villosité sont les mêmes que celles du pédoncule.

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéoles (préfeuilles) sur jeune bouton floral

Elles ne sont pas plates. Leur face externe possède un dos très marqué et leur face interne est concave.

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéoles (préfeuilles) sur bouton floral

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéoles (préfeuilles) sur bouton floral
(noter la concavité de la face interne de la bractéole)

D'abord plaquées à l'ovaire, elles s'en écartent lorsque celui-ci atteint son développement maximal, faisant fréquemment avec lui un angle de 45°.

Elles tombent assez vite, souvent au stade bouton floral avant même l'ouverture des sépales, et sont donc difficiles à observer sur des fleurs épanouies.

Acca sellowiana (Feijoa) : deux bractéoles (préfeuilles) à la jonction du pédoncule et de l'ovaire de la fleur

Acca sellowiana (Feijoa) : deux bractéoles (préfeuilles) à la jonction du pédoncule et de l'ovaire de la fleur

 

Acca sellowiana (Feijoa) : deux bractéoles (préfeuilles), à la jonction du pédoncule et de l'ovaire de la fleur

Acca sellowiana (Feijoa) : deux bractéoles (préfeuilles), à la jonction du pédoncule et de l'ovaire de la fleur
(noter l'angle de 45° des bractéoles par rapport à l'ovaire)

Parfois une seule bractéole est tombée et j'observe l'autre restée seule sur le pédoncule.

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéole (préfeuille), à la jonction du pédoncule et de l'ovaire de la fleur

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéole (préfeuille), à la jonction du pédoncule et de l'ovaire de la fleur
(sur la fleur fanée de droite ; noter aussi la cicatrice d'une bractéole sur la fleur fanée de gauche)

Lorsque les bractéoles tombent, elles laissent une cicatrice sur le pédoncule.

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéole (préfeuille), à la jonction du pédoncule et de l'ovaire

Acca sellowiana (Feijoa) : bractéole (préfeuille), à la jonction du pédoncule et de l'ovaire
(noter, en face, la cicatrice de la deuxième bractéole ; cicatrice visible aussi sur le pédoncule de gauche)

Chez le Feijoa, le pédoncule floral porte parfois une ou deux feuilles.

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur épanouie portant deux feuilles sur le pédoncule

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur épanouie portant deux feuilles sur le pédoncule

 

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur portant deux feuilles sur le pédoncule

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur portant deux feuilles sur le pédoncule
(noter que les deux feuilles sont opposées)

Je consacre un article particulier à l'observation de ce phénomène.

 

L'OVAIRE

 

L'ovaire est infère et possède 4 loges (visibles dans le fruit coupé transversalement).

Il est duveteux et blanchâtre lorsque le bouton floral est jeune, puis il devient verdâtre clair, d'un vert plus clair que celui du pédoncule.

Acca sellowiana (Feijoa) : ovaire nettement visible sur une fleur fanée (entre le pédoncule et les sépales)

Acca sellowiana (Feijoa) : ovaire nettement visible sur une fleur fanée (entre le pédoncule et les sépales)

Sa forme est ovale très allongée, avec les deux extrémités tronquées, le sommet nettement plus large que la base.

Acca sellowiana (Feijoa) : ovaire d'une fleur fanée

Acca sellowiana (Feijoa) : ovaire d'une fleur fanée
(noter, au bas de la photographie, la bractéole située à la jonction du pédoncule avec l'ovaire)

A sa base, l'ovaire repose sur le pédoncule et il débute au niveau des deux bractéoles latérales (ou des cicatrices laissées par celles-ci, si elles sont tombées) qui se trouvent à l'extrémité du pédoncule.

A son sommet, en simplifiant, l'ovaire s'appuie sur le plateau central qui relie les sépales par leur base (et qui porte sur sa face supérieure les pétales, les étamines et le style).

Le style traverse le plateau central pour relier le stigmate à l'ovaire.

  Acca sellowiana (Feijoa) : le style traverse le plateau central pour relier le stigmate à l'ovaire

Acca sellowiana (Feijoa) : le style traverse le plateau central pour relier le stigmate à l'ovaire

 

LES SEPALES

 

NOMBRE ET POSITION

Les sépales sont généralement au nombre de quatre et forment le calice de la fleur.

Mais parfois la fleur en compte trois, cinq ou six (voir photographies des fleurs de ces types au chapitre suivant, consacré aux pétales).

Les sépales sont peu visibles dans une fleur épanouie car ils sont souvent cachés par les pétales, beaucoup plus grands qu'eux.

Ils sont situés entre l'ovaire, au-dessous, et les pétales, au-dessus. Les pétales, de même nombre que les sépales, s'intercalant avec eux.

Acca sellowiana (Feijoa) : deux sépales entre trois pétales intercalés avec eux, au-dessous de ceux-ci

Acca sellowiana (Feijoa) : deux sépales entre trois pétales intercalés avec eux, au-dessous de ceux-ci
 (en bas, à gauche)

Les sépales sont reliés entre eux à la base par un plateau central.

Ce plateau fait la jonction avec l'ovaire au-dessous et porte les pétales, les étamines et le style.

Acca sellowiana (Feijoa) : plateau central reliant les sépales, au-dessous duquel se fixe l'ovaire

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur vue de dessous
(noter le plateau central reliant les sépales entre eux et accolé à l'ovaire au-dessous)

 

VISIBILITE

On voit nettement les sépales quand la fleur est au stade de bouton.

Acca sellowiana (Feijoa) : bouton floral avec sépales complètement ouverts

Acca sellowiana (Feijoa) : bouton floral avec sépales complètement ouverts
(les pétales sont encore fermés ; d'autre part, noter la bractéole sur le pédoncule, à la jonction avec l'ovaire)

 

Acca sellowiana (Feijoa) : bouton floral avec sépales complètement ouverts

Acca sellowiana (Feijoa) : bouton floral avec sépales complètement ouverts
(noter le point d'attache relativement fin du pétale entre les deux sépales)

On voit également nettement les sépales lorsque la fleur est fanée (les pétales sont tombés).

 

DESCRIPTION

Les sépales sont cucullés (leurs bords sont retournés vers le haut), courts, peu profonds et épais. Leur texture est coriace.

J'observe que leur face interne est lisse et de couleur brun rougeâtre alors que leur face externe est velue et de couleur verdâtre.

Leur extrémité est généralement arrondie, mais je remarque souvent un ou plusieurs sépales par fleur dont l'extrémité est tronquée.

Ce n'est d'ailleurs pas la seule disparité entre sépales d'une même fleur. En observant des fleurs fanées dépourvues des pétales et des étamines, je me suis rendu compte que sur la même fleur les sépales n'ont pas la même taille, certains pouvant être deux plus longs que d'autres.

Acca sellowiana (Feijoa) : sur la même fleur, les sépales sont de taille et de profondeur différentes

Acca sellowiana (Feijoa) : sur la même fleur, les sépales sont de taille et de profondeur différentes
(fleur fanée, dont les pétales et les étamines sont tombés)

 

FLEUR AVEC SEPALE EN SURNOMBRE

Une de mes photographies montre une fleur avec un sépale qui paraît en surnombre (3 pétales et 4 sépales).

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur avec sépales paraissant en surnombre

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur avec sépales paraissant en surnombre
(noter que la fleur possède trois pétales et qu'un quatrième sépale est positionné sous l'un des pétales)

Je remarque que le sépale qui paraît en surnombre est nettement plus petit que les autres et qu'il n'est pas intercalé entre deux pétales, mais situé au milieu de la face inférieure d'un pétale.

Je note aussi que l'ovaire est anormalement large pour une fleur au stade de l'épanouissement, s'épaississant notablement au niveau du sépale en surnombre.

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur avec sépales paraissant en surnombre

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur avec sépales paraissant en surnombre (3 pétales et 4 sépales)
(noter que l'ovaire est anormalement large et semble avoir gagné en volume au niveau du petit sépale en surnombre)

En toute rigueur, il conviendrait de déterminer si cette fleur ne possède pas un quatrième pétale, imbriqué dans un autre. En particulier, dans le pétale sous lequel se situe le quatrième sépale. Ce que la photographie ne permet pas de faire...

Lors de la fanaison, après la chute des pétales et des étamines, les sépales apparaissent nettement ainsi que le style qui est encore fixé au milieu du plateau central. Puis le style tombe à son tour, mais les sépales ne tombent pas.

Au fur et à mesure que l'ovaire situé au-dessous d'eux augmente de taille et devient un fruit, ils vont se redresser, se rapprocher les uns des autres et être progressivement absorbés en partie dans le fruit, ainsi que le plateau central qui les relie.

 

LES PETALES

 

NOMBRE

Les pétales sont de même nombre que les sépales ; la fleur en possède généralement quatre. Ils forment la corolle de la fleur.

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur à 4 pétales

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur à 4 pétales

Mais j'ai observé également des fleurs avec 3, 5 et 6 pétales, qui sont moins nombreuses sans être rares.

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur à 3 pétales

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur à 3 pétales
(noter les sépales, plus petits et à intérieur brun rougeâtre, entre les pétales)

 

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur à 5 pétales

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur à 5 pétales

 

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur à 6 pétales

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur à 6 pétales

 

FORME ET COULEUR

Les pétales sont charnus, ovales et cucullés de façon plus profonde que les sépales.

Acca sellowiana (Feijoa) : pétale cucullé d'une fleur épanouie

Acca sellowiana (Feijoa) : pétale cucullé et charnu d'une fleur épanouie

Ils sont blancs sur la face externe et blancs lavés de rouge violacé sur la face interne (plus ou moins, selon les fleurs). Parfois, l'intérieur est rose.

Je remarque sur les photographies en gros plan que les pétales sont finement ponctués sur leur face externe blanche (ton sur ton, ou de rouge).

J'ai observé que les pétales présentent une diversité morphologique, sur la même fleur et d'une fleur à l'autre.

Ils sont plus ou moins profonds et plus ou moins larges. Leurs bords sont généralement écartés, mais souvent les bords se touchent et parfois se recouvrent en partie. J'ai aussi noté que les bords sont souvent irréguliers et présentent même parfois de larges échancrures.

L'extrémité des pétales peut être en pointe, arrondie ou tronquée.

Acca sellowiana (Feijoa) : diversité de la morphologie des pétales

Acca sellowiana (Feijoa) : diversité de la morphologie des pétales
(noter : la forme d'urne sur la fleur du haut ; l'extrémité tronquée, en haut sur la fleur de droite ; l'enroulement
en pointe, en bas sur cette même fleur ; la largeur et l'extrémité arrondie, en haut sur la fleur de gauche)

 

CHEVAUCHEMENT ET INCLUSION

J'ai remarqué que lorsque les pétales sont en nombre supérieur à quatre, il peut arriver que certains se chevauchent (voir photographie ci-dessus).

J'ai aussi observé à quelques reprises un pétale inclus dans un autre.

Acca sellowiana (Feijoa) : pétale inclus dans un autre

Acca sellowiana (Feijoa) : pétale inclus dans un autre

 

Acca sellowiana (Feijoa) : pétale inclus dans un autre

Acca sellowiana (Feijoa) : pétale inclus dans un autre

Voici un second exemple de pétale inclus dans un autre pétale.

Acca sellowiana (Feijoa) : pétale inclus dans un autre

Acca sellowiana (Feijoa) : pétale inclus dans un autre
(à gauche, étamines en phase de libération du pollen)

 

POSITION

Les pétales se rattachent à la face supérieure du plateau central qui relie les sépales à leur base, en s'intercalant entre les sépales, au-dessus de ceux-ci.

Leurs points d'attache étant situés sur le pourtour du bouquet d'étamines.

Après la fanaison, lorsque les pétales et les étamines sont tombés, je peux observer au-dessus des sépales persistants les cicatrices d'attache des pétales (empreinte de la corolle).

Acca sellowiana (Feijoa) : cicatrice de la corolle à cinq pétales d'une fleur fanée, au-dessus des sépales persistants

Acca sellowiana (Feijoa) : cicatrice de la corolle à cinq pétales d'une fleur fanée, au-dessus des sépales persistants
(noter que les pétales étaient intercalés entre les sépales ; autour du style, cicatrices tubulaires des étamines)

Photographie ci-dessus : les cicatrices des pétales se situent sur le pourtour du plateau central, sous la forme de pointes jaunâtres élargies intercalées entre les sépales persistants (ces derniers ne tombent pas au cours de la fanaison). Le reste du plateau central étant occupé par les cicatrices tubulaires des étamines, un peu plus brunes, autour du style.

 

OUVERTURE

Les pétales s'ouvrent à 90° par rapport au style.

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur épanouie (pétales à 90 ° par rapport au style)

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur épanouie (pétales à 90° par rapport au style)

Puis, les pétales deviennent progressivement nettement pendants (angle s'approchant des 180° par rapport au style).

Acca sellowiana (Feijoa) : pétales pendants d'une fleur épanouie

Acca sellowiana (Feijoa) : pétales pendants d'une fleur épanouie
(noter le point d'attache des pétales sur le pourtour du bouquet d'étamines)

 

COMESTIBILITE

Les pétales du Feijoa sont comestibles.

Ils sont chargés en eau ; on peut s'en apercevoir en les écrasant entre le pouce et l'index.

Généralement sucrés, ils peuvent, selon les plants, s'avérer assez amers. C'est le cas pour les pétales de mon plant de la variété 'Coolidge' âgé de 24 ans alors que ceux d'un plant de la variété 'Apollo', âgé de dix ans et situé à quelques mètres de lui, présentent une saveur légèrement sucrée dépourvue totalement d'amertume.

Je trouve les pétales du Feijoa charnus et humides en bouche, mais même lorsqu'ils sont (légèrement) sucrés, je ne les apprécie pas suffisamment pour les ajouter dans une salade, comme le font certains.

Je me contente d'en prélever un ou deux de temps à autre, en passant dans ma plantation de feijoas en période de floraison.

Attention : avant la fanaison, les pétales sont fortement attachés au plateau central de la fleur et si l'on tire sur un pétale sans faire attention pour le cueillir, il arrive souvent que le pédoncule de la fleur se détache.

Il faut donc tenir la fleur avec la main opposée à celle avec laquelle on détache le pétale. Cette précaution prise, j'ai constaté que les fleurs ne souffrent pas de l'enlèvement de certains de leurs pétales.

 

LES ETAMINES

 

NOMBRE ET DESCRIPTION

Les étamines se présentent en un spectaculaire bouquet dressé au centre des pétales.

Elles paraissent nombreuses, mais moins que si on les compte. Je les ai dénombrées à de nombreuses reprises et j'en ai compté chaque fois au minimum 80 par fleur...

Acca sellowiana (Feijoa) : bouquet d'étamines autour du style

Acca sellowiana (Feijoa) : bouquet d'étamines autour du style (filets rouges et anthères jaune crème)

Chacune des étamines se compose d'un filet de couleur rouge carmin et d'une anthère, située à son extrémité, de couleur jaune crème ou rouge orangé selon son stade d'évolution.

J'ai remarqué que la couleur de l'anthère, telle qu'on la perçoit en regardant les fleurs in situ, varie en fonction de son stade d'évolution : rose orangé ou rougeâtres avant le lâcher de pollen (anthères fermées), jaune vif au moment du lâcher de pollen (anthères ouvertes chargées de pollen), blanchâtre après que le pollen a disparu (anthères ouvertes mais vides).

Ainsi, en regardant simplement la couleur de la masse des anthères sur le haut de la fleur, on peut savoir à quel stade celle-ci se trouve par rapport au lâcher de pollen. Que la fleur soit épanouie ou soit un bouton entrouvert.

Acca sellowiana (Feijoa) : reconnaissance du stade d'évolution des anthères

Acca sellowiana (Feijoa) : reconnaissance du stade d'évolution des anthères
(à gauche, anthères blanchâtres ouvertes et vides ; à droite anthères rougeâtres fermées contenant le pollen)

J'ai noté toutefois que par rapport aux couleurs rendues sur les photographies, les couleurs ressenties par l'oeil in situ sont légèrement différentes. Plus dans le rose au stade anthères fermées et plus dans le blanc au stade anthères ouvertes vides.

Autre observation : les anthères rose orangé encore fermées sont plus grosses que les anthères blanchâtres vides. C'est visible (avec un peu d'habitude) par un effet d'ensemble pour chaque fleur lorsque l'on regarde de près les fleurs sur la plante.

L'anthère fait le plus souvent un angle de 45° à 90° avec le filet.

Acca sellowiana (Feijoa) : l'anthère fait le plus souvent un angle de 45 ° à 90 ° avec le filet

Acca sellowiana (Feijoa) : l'anthère fait le plus souvent un angle de 45° à 90° avec le filet

Celui-ci s'insère à la base de l'anthère (anthère basifixe).

Acca sellowiana (Feijoa) : les anthères sont basifixes

Acca sellowiana (Feijoa) : les anthères sont basifixes

Les anthères ont une forme différente avant et après le lâcher de pollen. Cela se voit nettement sur les agrandissements photographiques, mais on peut le constater facilement à l'oeil nu (exercé) ou avec l'aide d'une loupe (si l'on n'a pas un oeil exercé).

 

ANTHERES AVANT LE LÂCHER DE POLLEN

Avant le lâcher de pollen, notamment à l'ouverture du bouton floral, les anthères sont assez plates et épaisses, avec deux loges réniformes contenant les sacs polliniques.

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères avant le lâcher de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères avant le lâcher de pollen

Chacune des loges présente une fente de déhiscence longitudinale nettement visible, aux lèvres de couleur peu contrastée par rapport au reste de la loge lorsque cette dernière est entièrement fermée.

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères avant le lâcher de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères avant le lâcher de pollen
(noter la fente de déhiscence longitudinale de chacune des deux loges réniformes de l'anthére)

 

ANTHERES APRES LE LÂCHER DE POLLEN

Après le lâcher de pollen, la forme plate à deux loges réniformes de l'anthère laisse place à une forme ovoïde plus ou moins tronquée à une ou aux deux extrémités.

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères après le lâcher de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères après le lâcher de pollen
(noter la forme ovoïde des anthères vides, très différente de celles des anthères avant le lâcher de pollen)

J'observe qu'au niveau de l'anthère chacune des deux loges s'est ouverte très largement, les lèvres de chacune des deux fentes de déhiscence se sont écartées pour faire entre elles un angle de 90° ou plus.

Je note que les lèvres des fentes de déhiscence ont pris une couleur violacée.

Le fond de chacune des loges est convexe (nettement repoussé vers l'extérieur), donnant à l'anthère vide une forme ovoïde, tronquée à une ou aux deux extrémités.

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères après le lâcher de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères après le lâcher de pollen
(noter que, pour chacune des loges, les lèvres se sont écartées largement et que le fond de la loge a été repoussé vers l'avant)

Ainsi, sur chacune des anthères, les lèvres des deux loges se trouvent rapprochées deux à deux en deux ovales violacés opposés, au fond desquels on aperçoit les parois latérales des loges et le connectif (partie qui relie les deux loges).

 Acca sellowiana (Feijoa) : anthères après le lâcher de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères après le lâcher de pollen
(noter que les deux faces convexes opposées ne portent plus de pollen)

 

POLLEN

Contrairement à ce que peut laisser supposer l'apparence de l'anthère vide ovoïde, le pollen ne se trouvait pas dans la partie creuse de celle-ci.

Il se trouvait sur les deux faces convexes opposées, qui sont les loges très largement ouvertes.

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères ouvertes chargées de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères ouvertes chargées de pollen
(noter, en haut, la différence entre les loges ouvertes et les loges fermées pourvues d'une fente de déhiscence)

 

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères ouvertes chargées de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères ouvertes chargées de pollen

 

Acca sellowiana (Feijoa) : anthère ouverte chargée de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthère ouverte chargée de pollen
(noter le bord supérieur des deux fentes de déhiscence qui est devenu violacé)

J'ai observé peu souvent des anthères en cours d'ouverture (voir exemples ci-dessous). 

Acca sellowiana (Feijoa) : ouverture d'une anthère pour le lâcher de pollen - en haut, à droite

Acca sellowiana (Feijoa) : ouverture d'une anthère pour le lâcher de pollen - en haut, à droite
 (noter que la loge droite, qui laisse apparaître le pollen, est plus ouverte que la loge gauche, juste entrouverte)

 

Acca sellowiana (Feijoa) : anthère en début d'ouverture pour le lâcher de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthère en début d'ouverture pour le lâcher de pollen

 

Acca sellowiana (Feijoa) : deux anthères en début d'ouverture pour le lâcher de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : deux anthères en début d'ouverture pour le lâcher de pollen
(noter, à droite, les deux anthères avec une loge entrouverte laissant apparaître le pollen jaune

J'ai observé que le lâcher de pollen se produit généralement dès l'ouverture du bouton floral, souvent lorsque les pétales commencent juste à s'entrouvrir et, je pense, même avant l'ouverture des pétales.

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères lors du lâcher de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : anthères lors du lâcher de pollen
(noter que le pollen se trouve sur les faces plates ou convexes constituées par les loges ouvertes)

Ainsi, c'est la forme ovoïde des anthères vides que l'on observe le plus souvent et le plus longtemps sur les fleurs épanouies.

La forme plate à deux loges réniformes se voit surtout à l'ouverture des boutons floraux, mais on la rencontre aussi sur des fleurs pleinement épanouies.

 

FANAISON

Les étamines tombent les premières lors de la fanaison, en même temps que les pétales.

Acca sellowiana (Feijoa) : étamines au cours de la fanaison

Acca sellowiana (Feijoa) : étamines au cours de la fanaison
(noter que les pétales sont aussi tombés en partie)

 

LE STYLE

 

Le style émerge du bouquet d'étamines, qu'il dépasse nettement (du quart de sa longueur environ). Il porte le stigmate à son extrémité.

Acca sellowiana (Feijoa) : style émergeant du bouquet d'étamines

Acca sellowiana (Feijoa) : style émergeant du bouquet d'étamines
(noter le stigmate, à l'extrémité du style)

Il est charnu, beaucoup plus gros qu'une étamine et de couleur rouge plus foncée, tirant sur le bordeaux. Sa surface est bosselée.

Le style est situé au centre du bouquet d'étamines.

Acca sellowiana (Feijoa) : implantation du style au centre des étamines

Acca sellowiana (Feijoa) : implantation du style au centre des étamines

 

Acca sellowiana (Feijoa) : implantation du style au centre des étamines

Acca sellowiana (Feijoa) : implantation du style au centre des étamines

J'ai remarqué qu'il  présente au niveau des trois quarts de sa longueur un léger coude à partir duquel il s'effile, le quart supérieur étant de diamètre inférieur à la partie du style située au-dessous.

Le coude est plus ou moins prononcé d'une fleur à l'autre. Je pense qu'il résulte de la position recourbée du style dans le bouton floral, que je peux observer facilement lorsque le bouton floral commence juste à s'entrouvrir.

Sur certaines fleurs, le style est recourbé soit près du sommet, soit près de la base.

Le style tombe en dernier lors de la fanaison, après les étamines et les pétales. Il persiste pendant un certain temps au centre du plateau ayant porté la corolle et les étamines.

Il se dessèche progressivement de haut en bas, le stigmate se desséchant très tôt.

Après sa chute, je peux observer son empreinte au centre de la fleur fanée, sur laquelle les sépales sont persistants.

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur fanée dont le style est tombé

Acca sellowiana (Feijoa) : fleur fanée dont le style est tombé
(noter l'empreinte du style, au centre)

 

Acca sellowiana (Feijoa) : empreinte du style au centre d'une fleur fanée

Acca sellowiana (Feijoa) : empreinte du style au centre d'une fleur fanée
(autour, empreintes des étamines et, sur le pourtour, de cinq pétales)

 

LE STIGMATE

 

Le stigmate, situé à la pointe du style, est difficile à observer à l'oeil nu.

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate au bout du style

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate au bout du style

 

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate au bout du style

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate au bout du style

 

Acca sellowiana (Feijoa) : style et stigmate commençant à émerger du bouton floral

Acca sellowiana (Feijoa) : style et stigmate commençant à émerger du bouton floral

 

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate au bout du style commençant à émerger du bouton floral

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate au bout du style commençant à émerger du bouton floral
(noter quelques grains de pollen sur le stigmate alors que la fleur n'est pas encore épanouie)

 

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate au bout du style

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate au bout du style

 

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate ayant capté quelques grains de pollen

Acca sellowiana (Feijoa) : stigmate ayant capté quelques grains de pollen

 

 

Retour début article Début d'article   Retour liste des articles Articles Feijoa