Le Pistachier (Pistacia vera L.)
Quelques informations utiles

Auteur : Francois Drouet

 

 

Article publié en 2004 - enrichi en 2014
Crédit photographies : François Drouet sauf autres indications
Tous droits réservés

 

Je possède sur le littoral varois un couple de pistachiers (Pistacia vera L.) âgés d'une quinzaine d'années, dont la femelle fructifie régulièrement.

Je me suis particulièrement intéressé à cette espèce.  Au fil des années, j'ai pu tisser un réseau de correspondants (pépiniéristes, particuliers, associations) très impliqués dans sa culture.

En étudiant et en côtoyant les pistachiers, j'ai noté quelques informations utiles, dont je vous fais part.

Sont traités successivement : peut-on déterminer le sexe du futur pistachier à partir de la graine ?, reconnaître un pistachier mâle d'un pistachier femelle à la floraison, assurer la pollinisation du Pistachier, observations sur le nombre de folioles, observations sur la forme des folioles, revigorer un pistachier planté en sol acide, conservatoire du Pistachier de La Ciotat.

 

DETERMINER LE SEXE DU FUTUR PISTACHIER A PARTIR DE LA GRAINE ?

 

Les pistaches porteuses du sexe mâle présenteraient sur le côté un renflement ou deux sillons très visibles.

Nous n'avons pas expérimenté ce mode de détermination du sexe des futurs plants issus de semis.

Nous le rapportons toutefois car nous l'avons relevé dans plusieurs ouvrages ou documents, signés notamment de Baltet, Rebour et Sauvaigo. 

Mais nous fournissons cette information avec la plus grande réserve.

En effet, d'une part, nous n'avons jamais trouvé de compte rendu d'expérimentation détaillé ou de mode opératoire avec dessins ou photos, d'autre part, le professeur Evreinoff (Le Pistachier, revue Fruits vol.3, n°2, 1948) affirme qu'il est impossible de reconnaître le sexe sur la graine.

 

RECONNAÎTRE UN PISTACHIER MÂLE D' UN PISTACHIER FEMELLE  A LA FLORAISON

 

Pistacia vera L. étant une espèce dioïque, il existe des individus strictement mâles et des individus strictement femelles.

Sans regarder l'intérieur d'une fleur de près (sur un pistachier âgé, c'est souvent difficile), une identification rapide s'obtient par l'aspect des grappes (panicules) de fleurs : si elles sont lâches, il s'agit d'un individu femelle, si elles sont serrées, il s'agit d'un individu mâle.

Il existe une différence importante dans la forme des fleurs mâles et femelles, mais la différence d'aspect est principalement due à la différence de densité des fleurs par panicule : sur un individu mâle, la panicule porte beaucoup plus de fleurs.

Voir photographies ci-dessous.

Pistacia vera L. : inflorescences d'un individu femelle

Pistacia vera L. : inflorescences d'un individu femelle

 

Pistacia vera L. : inflorescences d''un individu mâle

Pistacia vera L. : inflorescences d''un individu mâle (fleurs non épanouies)

Commentaires concernant la floraison : chez le Pistachier, la fleur ne possède pas de pétales. Les sépales sont au nombre de 5 chez la fleur mâle et de 3 chez la fleur femelle. Je ne sais pas s'il peut exister aussi des fleurs femelles à 4 sépales, comme parfois avancé dans la littérature botanique. Les organes sexuels sont caractérisés par 3 stigmates chez la fleur femelle et 5 étamines chez la fleur mâle. Les anthères presque sessiles donnent aux groupes d' étamines l'aspect de doigts serrés réunis par le haut.

 

ASSURER LA POLLINISATION DU PISTACHIER, ESPECE DIOÏQUE

 

conseil 1

Le choix du mâle pour la pollinisation de Pistacia vera  est très important, car, chez cette espèce, les mâles fleurissent avant les femelles. 

Il faut donc s'assurer de planter une variété mâle dont la floraison est suffisamment en recouvrement avec celle de la variété femelle que l'on veut cultiver.

conseil 2

Dans le cas où l'on possède un mâle mauvais pollinisateur et si l'on a de la difficulté à trouver un mâle plus synchrone avec la femelle, on peut tenter la pollinisation par un sujet mâle de Pistachier térébinthe (Pistacia terebinthus L.).

Son pollen féconde en effet les Pistacia vera femelles.

L'utilisation d'un pied de Pistacia terebinthus pour la pollinisation permet également d'éviter de planter un Pistacia vera mâle.

conseil 3

Que l'on utilise un mâle de l'espèce Pistacia vera ou un mâle de l'espèce Pistacia terebinthus, on placera le pied mâle en avant du pistachier femelle par rapport au vent dominant, les espèces de Pistacia étant anémophiles.

conseil 4

On peut aussi greffer une branche mâle de Pistacia vera sur l'individu femelle, en respectant toujours le principe de synchronisation des floraisons entre la variété mâle greffée et la variété femelle que l'on surgreffe.

Mais il faut alors composer avec une vigueur plus forte chez les mâles que chez les femelles pour l'espèce Pistacia vera.

Cette différence de vigueur, indifféremment de la variété, est très connue des producteurs professionnels de pistaches et se trouve souvent à l'origine d'un déséquilibre de végétation lorsque l'on greffe un rameau mâle sur un sujet femelle.

Une taille adéquate s'impose alors.

Pistacia terebinthus : floraison mâle

Pistacia terebinthus L. : floraison mâle
(Pistacia terebinthus mâle pollinise Pistacia vera femelle)

 

Pistacia terebinthus : panicules mâles

Pistacia terebinthus L. : panicules mâles
(Pistacia terebinthus mâle pollinise Pistacia vera femelle)

Remarque : les anthères de Pistacia terebinthus mâle sont purpurines, ce qui est un critère distinctif par rapport à Pistacia vera mâle, chez lequel elles sont verdâtres, parfois teintées de brun clair.

 

FEUILLE DU PISTACHIER : OBSERVATIONS SUR LE NOMBRE DE FOLIOLES

 

Dans les descriptions botaniques du Pistachier (Pistacia vera L.), la feuille est généralement décrite comme étant composée, imparipennée, avec 3 ou 5 folioles.

Il s'agit là d'une description exacte et suffisante pour la majorité des pistachiers. Mais, en observant les pistachiers, j'ai constaté qu'il existe des exceptions qui peuvent susciter l'interrogation du non initié, voire le dérouter...

Je vous en livre trois : feuilles paripennées, feuilles à foliole unique et feuilles à 7 folioles.

Pistacia vera L. : aspect général du feuillage

Pistacia vera L. : aspect général du feuillage

Observation 1 : feuilles paripennées (nombre pair de folioles)

Le caractère imparipenné (nombre impair de folioles) de la feuille est commun à Pistacia vera L. et à Pistacia terebinthus L., mais c'est un caractère discriminant avec Pistacia lentiscus L., dont la feuille est paripennée.

Pistacia vera L. : cas normal de feuille imparipennée (individu femelle, La Gardy)

Pistacia vera L. : cas normal de feuille imparipennée (individu femelle, La Gardy)
Crédit : Jacques Laborel / Lionel Trebie

De façon rare, on peut trouver sur un Pistacia vera une feuille paripennée. La foliole d'extrémité de la feuille n'existe pas. La feuille se termine par deux folioles.

Pistacia vera L. : cas rare d'une feuille paripennée (individu femelle, variété Bianca)

Pistacia vera L. : cas rare d'une feuille paripennée (individu femelle, variété Bianca)
Crédit : Jacques Laborel / Lionel Trebie

Dans certains cas, le développement inégal et le positionnement des deux folioles de l'extrémité de la feuille donnent l'impression que la foliole terminale (plus grande que les folioles latérales chez le Pistachier) s'est bien développée et que c'est une foliole latérale qui manque.

Pistacia vera L. : cas rare d'une feuille paripennée (individu femelle, Chateau-Gombert)

Pistacia vera L. : cas rare d'une feuille paripennée (individu femelle, Château-Gombert)
Crédit : Jacques Laborel / Lionel Trebie

Observation  2 : feuilles à foliole unique

Rappelons qu'un pistachier présente généralement des feuilles à 3 folioles ou des feuilles à 5 folioles. Que ce soit la feuille à 3 folioles ou celle à 5 folioles qui domine, il y a souvent une proportion de feuilles de l'autre nombre, variable selon les sujets.

Mais, sur un pistachier ayant principalement des feuilles à trois ou cinq folioles, il peut exister des feuilles à foliole unique.

Le feuillage est alors constitué de feuilles à 3 folioles et/ou de feuilles à 5 folioles et de feuilles à foliole unique.

La présence de feuilles à foliole unique ne constitue pas un trait exceptionnel, comme c'est le cas pour les feuilles paripennées. Sur certains sujets, le nombre de feuilles à foliole unique, bien que minoritaire, est assez important.

On peut se demander d'ailleurs si le terme "à foliole unique" conserve un sens. Ne s'agit-il pas alors d'une feuille simple (non composée) ?

Je préfère néanmoins conserver le terme "à foliole unique" pour montrer qu'il s'agit d'une occurrence de feuille toujours minoritaire sur un sujet donné et que la feuille composée reste la forme typique pour l'espèce Pistacia vera.

Pistacia vera L. : feuilles à foliole unique

Pistacia vera L. : feuilles à foliole unique

Les feuilles à foliole unique peuvent se trouver sur un rameau qui porte exclusivement des feuilles de ce type ou sur un rameau qui porte des feuilles à 3 ou 5 folioles.

Attention à l'aspect d'un rameau portant de part et d'autre plusieurs de ces feuilles à foliole unique. Ne pas le confondre avec une feuille composée.

On voit la différence au fait que les feuilles ne sont pas sessiles (elles ont un pétiole qui porte la foliole unique) alors que les folioles d'une feuille composée sont sessiles (elles sont directement attachées au pétiole ou au rachis). Autre différence, la présence d'un bourgeon sur le rameau à l'aisselle de la feuille (en d'autres termes, au pied du pétiole).

Pistacia vera L. : rameau de feuilles à foliole unique

Pistacia vera L. : rameau de feuilles à foliole unique (à droite du groupe de fruits du bas)

Observation 3 : feuilles à 7 folioles

On peut rencontrer des individus de Pistacia vera qui possèdent des feuilles composées de 7 folioles. Ce type de feuille n'est pas fréquent, mais il existe.

Je n'en ai personnellement jamais observé, mais j'ai interrogé à ce sujet Lionel Trebie, gestionnaire du conservatoire du Pistachier de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône (Le conservatoire est présenté en fin d'article).

Lionel Trebie a réalisé au début des années 2000 un important travail de recensement des vieux pistachiers de Provence, en équipe avec le regretté Jacques Laborel, pour le compte de l'association Les Jardins de l'Espérance.

Les spécimens à 7 folioles rencontrés par Lionel Trebie ne possèdaient pas que des feuilles de ce type. Ils portaient majoritairement des feuilles à 3 folioles ou des feuilles à 5 folioles, mais le nombre de feuilles à 7 folioles que l'on pouvait compter n'était pas négligeable.

Lionel Trebie m'a signalé particulièrement trois spécimens à 7 folioles.

Parmi ces trois, lors de l'identification effectuée avec Jacques Laborel, deux ont été classés comme des hybrides Pistacia vera x Pistacia terebinthus. Il s'agit néanmoins d'individus femelles produisant des pistaches de bonne qualité.

Un troisième spécimen présentait uniquement des caractéristiques de Pistacia vera. Il s'agit d'un individu mâle localisé à Roquevaire (Bouches-du-Rhône).

Pistacia vera L. : feuille à 7 folioles (spécimen mâle, Roquevaire)

Pistacia vera L. : feuille à 7 folioles (spécimen mâle, Roquevaire)
Crédit : Jacques Laborel / Lionel Trebie

 

FEUILLE DU PISTACHIER : OBSERVATIONS SUR LA FORME DES FOLIOLES

 

Dans les descriptions botaniques du Pistachier (Pistacia vera L.), les folioles sont décrites comme étant alternes, sessiles, de forme ovale avec un sommet arrondi, la foliole terminale plus grande que les autres.

Les folioles de tous les pistachiers que j'ai observés ont bien une forme ovale ou elliptique (ces deux termes sont synonymes dans le langage courant, mais ils expriment une nuance en botanique).

Toutefois, sur le même arbre, je constate des variations importantes de largeur des folioles, selon les feuilles ou au sein de la même feuille.

On peut observer des folioles larges et des folioles plutôt étroites, particulièrement allongées, qui ont une forme quasi lancéolée.

Pistacia vera L. : diversité d'aspect des folioles sur le même arbre

Pistacia vera L. : diversité d'aspect des folioles sur le même arbre

Sur la photographie ci-dessus, on peut observer : en haut à droite, foliole ovale large ; à sa gauche, plus bas, foliole allongée quasi lancéolée ; en bas à gauche, foliole terminale elliptique.

Je constate également sur une même feuille, ou d'une feuille à l'autre sur le même arbre, ainsi que d'un arbre à un autre, une grande variabilité de la forme du sommet de la foliole. Pour les folioles latérales et pour la foliole terminale.

Les descriptions botaniques indiquent généralement que la foliole du Pistachier présente un sommet arrondi.

C'est vrai dans une grande proportion des cas, mais on observe aussi des sommets de foliole en pointe, tronqués ou échancrés, qui peuvent être majoritaires chez certains individus.

Les sommets de foliole en pointe sont de forme aigüe, acuminée ou mucronulée, selon les cas.

Les sommets de foliole présentant une échancrure sont de forme rétuse ou émarginée, selon les cas.

Sur un pistachier donné, il existe toujours une forme de foliole majoritaire. La forme majoritaire de la foliole terminale a d'ailleurs été retenue comme l'un des descripteurs de variétés du Pistachier par l' IPGRI. La forme du sommet de cette foliole terminale constitue aussi l'un des descripteurs retenus.

D'un arbre à l'autre, la différence de forme des folioles, donc de l'aspect des feuilles, peut être importante. Qui n'a vu que la feuille d'un seul pistachier peut être surpris lors de la rencontre de la feuille d'un second individu... Surtout s'il avait pris soin de bien la mémoriser pour être sûr de reconnaître l'espèce.

Pistacia vera L. : folioles elliptiques larges avec sommet en pointe

Pistacia vera L. : folioles elliptiques larges avec sommet en pointe

 

REVIGORER UN PISTACHIER PLANTÉ EN SOL ACIDE

 

Note envoyée par un de mes correspondants.

Voici le secret de confection d'un badigeon basique qui a nettoyé et redonné vigueur à un pistachier planté en sol acide (pH 6), qui languissait sous les lichens.

. 1 part d'argile (ou terre argileuse), à prélever dans votre jardin si possible.

. 1 part de chaux aérienne éteinte. Je rappelle que cette chaux, dite aussi chaux grasse, est issue de la calcination de roches calcaires pratiquement pures (mesuré par l'indice de Vicat). L'ancienne appellation est C.A.E.B (chaux aérienne éteinte pour le bâtiment) et la nouvelle C.L (calcic lime). Selon les régions, on trouve des marques différentes comme Batidol, Baltazar... A défaut, vous pouvez utiliser de la chaux hydraulique (mais naturelle uniquement), toutefois le mélange sera moins onctueux.

. 1 part de litothame ou maërl, algues calcaires riches en oligo-éléments.

.  un peu de savon noir pour l'accroche.

Il faut appliquer largement cette mixture sur le tronc et les branches (en hiver évidemment), ou même la pulvériser (après filtration) de façon à ce que l'arbre en soit totalement recouvert.

Vous allez obtenir une sculpture végétale qui ne manquera pas de déclencher la curiosité des voisins (et pourquoi ? et comment ?).

Sous l'action des éléments, l'enduit va progressivement se déliter en s'intégrant au sol et laissera un végétal revigoré, débarrassé des parasites, mousses, lichens, avec un  feuillage sain.

A utiliser sans modération également sur d'autres espèces appréciant le calcaire (amandier, azérolier, caroubier, figuier...).
 

Pistacia vera : arbre sain en été après application du badigeon revigorant en hiver

Pistacia vera : arbre sain en été après application du badigeon revigorant en hiver
(On note un reliquat de badigeon non encore délité)

 

Pistacia vera : détail de l'arbre sain avec reliquat du badigeon revigorant

 Pistacia vera : détail de l'arbre sain avec reliquat du badigeon revigorant

 

LE CONSERVATOIRE DU PISTACHIER DE LA CIOTAT

 

Les actions concernant le Pistachier (Pistacia vera L.) sont rares en France.

Il me paraît utile de promouvoir la plus importante d'entre elles, qu'il faut connaître si l'on s'intéresse à cette espèce et qui a demandé une somme d'énergie et de connaissances peu commune.

Il s'agit du conservatoire du Pistachier de La Ciotat, dans Les-Bouches-du-Rhône.

Implanté depuis 1999 dans le quartier du Baguier sur 11.227 m2, il se visite via l'association Les Jardins de l'Espérance qui est à l'origine de sa création.

Lionel Trebie en est le gestionnaire.

Voir bref historique et calendrier des visites sur la page concernée du site de l'association.

 

Début d'article     Liste des articles