Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia'
Un plaqueminier méritant

Auteur : François Drouet

 

 

Article publié en 2003 - modifié en 2014
Crédits photographies : François Drouet
Tous droits réservés

 

Je possède dans mon jardin, à proximité de Toulon, un plaqueminier du Japon (Diospyros kaki) qu'il me paraît intéressant de présenter.

Il pousse dans un sol à tendance argileuse, de pH calcaire et il bénéficie d'un bel ensoleillement.

En quoi est-il méritant ?

Deux caractères remarquables pour ce plaqueminier : sa vigueur modérée et la qualité de ses fruits.

En premier lieu, il est de taille réduite : âgé de trente ans, sa hauteur n'est que de 2,5 mètres. Il peut se tailler facilement en branches retombantes facilitant la récolte. 

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia'

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia'

Il subit tous les deux ans une taille fruitière destinée à éviter que la fructification ne s'éloigne exagérément de la charpente.

En effet, les fruits du Kaki apparaissent sur les coursonnes de l'année et ces coursonnes annuelles ne portent pas de fruits une seconde fois (cas identique à celui du pêcher). Sans taille, la formation des fruits se porte chaque année au bout des branches ; celles-ci se dénudent peu à peu et ne présentent alors des fruits qu'à leurs extrémités. 

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fleurs en formation

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fleurs en formation
(noter l'apparition des fleurs, donc des futurs fruits, sur le rameau de l'année) 

 

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fleurs épanouies

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fleurs épanouies
(noter, en haut à droite, la fleur fanée avec les pétales de couleur marron)

 

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fleur épanouie

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fleur épanouie
(fleur femelle : noter, au fond de la fleur, les étamines stériles)

En second lieu,  son fruit rassemble un ensemble de qualités qu'il est rare de trouver réunies sur une seule variété : aspect attractif (taille moyenne mais séduisante, belle couleur orange moyen, forme agréable), texture dense, goût marqué, peu ou pas de pépins, peau tendre mais tendance à la fissuration faible.

Je trouve le goût supérieur à celui des vieilles variétés disponibles en France que j'ai pu consommer jusqu'à présent : Costata, Mazelli, Lycopersicon, Fuyu, Muscat (du moins les différentes variétés astringentes couvertes par ce nom générique sans véritable signification).

Pour les spécialistes, je précise qu'il s'agit d'une variété de type PCA (pour être concis, le fruit est consommé après blettissement et son mode de consommation est indépendant de la pollinisation).

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fruits en formation

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fruits en formation

La maturité des fruits débute assez précocement pour la région (dernière semaine de septembre) et la récolte est échelonnée sur cinq semaines (jusqu'à fin octobre).

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fruits en cours de maturation

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fruits en cours de maturation

Les fruits sont de taille moyenne, assez uniformes et ils restent de couleur orange à complète maturité. Ils ne virent pas au rouge comme les fruits d'autres variétés de Kaki.

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fruits mûrs

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : fruits mûrs

La taille des fruits ne varie pas sensiblement d'une année sur l'autre, quelles que soient les spécificités climatiques de l'année.

Comme la majorité des Kakis, ce sujet produit abondamment et de façon régulière, sans alternance.

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : coupe de fruits mûrs

Diospyros kaki 'Farmacista Cicilia' : coupe de fruits mûrs

L'arbre existant déjà lorsque j'ai pris possession de la maison, je ne sais pas si cette variété a été décrite et nommée en France. Je ne l'ai jamais trouvée dans mes recherches bibliographiques pourtant approfondies et les nombreux contacts que j'ai eus à son sujet sont restés sans résultats.

Peut-être s'agit-il d'un semis local ? Il peut s'agir aussi d'un descendant de la collection de Diospyros kaki introduite du Japon à Toulon en 1870 par l'ingénieur des constructions navales Edouard Dupont (plusieurs dizaines de variétés nommées uniquement en japonais).

J'ai donc baptisé cette variété 'Farmacista Cicilia', pour la dédier à quelqu'un que j'aime beaucoup et en clin d'oeil au professeur Bellini, de l'université de Florence, dont la collection de Kakis comprend la variété 'Farmacista Honorati' (voir Monografia delle cultivar di kaki, Elvio Bellini, université de Florence, 1982).

 

Début article     Liste des articles