Les figues faussement mûres

Auteur : François Drouet

 

 

Article publié en 2105
Crédit photographies : François Drouet
Tous droits réservés
 

Au cours de mes observations de la mouche noire du Figuier, j'ai pu noter une étrange évolution des figues, dont je vous fais part ci-après.

Mes observations portent sur des figues fleurs de la variété 'Grise de La Saint-Jean'.

Voici l'aspect d'une figue saine mûre.

Figue saine parvenue à maturité

Figue saine parvenue à maturité (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')

Et voici l'aspect de la pulpe de figue saine mûre.

Intérieur d'une figue saine parvenue à maturité

Intérieur d'une figue saine parvenue à maturité (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')

Au cours de mes observations des figues pour déceler celles qui sont attaquées par la mouche noire du Figuier, j'ai remarqué sur l'arbre des figues qui paraissent mûres mais qui s'avèrent suspectes en y regardant de près.

Ces  figues ont atteint une taille normale de consommation, elles paraissent molles et elles présentent une couleur qui pourrait être la transition vers la couleur de maturité de la figue saine de la variété observée.

Mais leur couleur paraît quand même anormale pour les habitués de la variété (trop rougeâtre). En outre, leur peau est tendue. Elle ne présente ni plis, ni fendillements, comme c'est le cas pour celle des figues saines mûres.

Lorsque je soupèse une figue de ce type, je constate qu'elle est plus lourde qu'une figue saine mûre. 

A travers la peau, la texture est anormalement dense, pâteuse, comme gélifiée. Si j'imprime une pression du doigt en tenant la figue, il reste une trace plate qui correspond à la texture ressentie.

Figue faussement mûre

Figue faussement mûre (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')
(noter la trace plate du doigt indiquant une texture pâteuse)

Toutefois, examinée à la loupe sur l'arbre, la figue suspecte ne présente pas de trous de sortie de larve de mouche noire du Figuier.

Lorsque j'ouvre une figue suspecte, je constate que la pulpe paraît intacte, mais qu'elle présente une couleur marron anormale qui semble refléter un début de pourrissement alors que l'odeur n'est pas celle d'un fruit pourri.

Intérieur marron d'une figue faussement mûre

Intérieur marron d'une figue faussement mûre (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')
(à gauche, intérieur rougeâtre d'une figue saine mûre)

J'ai qualifié ce type de figue de "faussement mûre" et j'ai essayé de comprendre la cause d'un tel phénomène.

J'ai cherché longuement des larves à l'intérieur de la pulpe marron, à l'aide d'une loupe. Sans en trouver, même en écartant soigneusement dans l'infrutescence les fruits les uns par rapport aux autres avec une pince à dissection. Je n'ai pas remarqué de galeries, ni de résidus de consommation du placenta par les larves sous l'infrutescence. Et, en vérifiant à nouveau avec la loupe la peau des figues ouvertes, j'ai confirmé l'absence de trous de sortie de larve.

N'ayant pas trouvé de larves à l'intérieur de ces figues, ni observé de trous de sortie de larve, je pense que le phénomène des figues faussement mûres n'est pas à rattacher à la mouche noire du Figuier.

J'ai remarqué néanmoins que ces figues apparaissent de façon voisine les unes par rapport aux autres et sont entourées de figues attaquées par la mouche de la figue (ces dernières chutant au sol après avoir viré entièrement au rouge violacé sans se développer et présentant des trous de sortie de larve).

J'ai fait une autre observation les concernant. Après un certain temps que je n'ai pas évalué, elles commencent à se dessécher sur l'arbre.

igue faussement mûre commençant à sécher

Figue faussement mûre commençant à sécher (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')
(noter la zone jaune qui indique le début du dessèchement)

L'observation de figues faussement mûres en train de se dessécher fait apparaître qu'elles ont une taille normale et une couleur et un aspect proches de ceux d'une figue saine qui se dessèche sur l'arbre.

Figue faussement mûre en cours de dessèchement (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')

Figue faussement mûre en cours de dessèchement (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')

Mais lorsque j'ouvre ces figues sèches, je constate que l'intérieur est pourri.

Intérieur d'une figue faussement mûre en cours de dessèchement sur l'arbre (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')

Intérieur d'une figue faussement mûre en cours de dessèchement sur l'arbre 
(figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')

Pour expliquer la présence sur l'arbre de ces figues sèches dont l'intérieur pourrit mais qui ne présentent pas de trous de sortie de larve, j'ai émis l'hypothèse que ce sont des figues faussement mûres qui poursuivent leur dessèchement sur l'arbre jusqu'à un stade avancé.

En observant minutieusement l'évolution des figues faussement mûres, j'ai pu confirmer cette hypothèse.

Toutefois, j'ai fait une observation que je n'arrive pas à relier de façon certaine aux observations précédentes.

J'ai remarqué qu'une des figues faussement mûres en cours de dessèchement présentait sur sa peau plissée des zones noires suspectes. Voir photographie ci-après.

Figue faussement mûre en cours de dessèchement (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')

Figue faussement mûre en cours de dessèchement (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')
(spécimen avec zones noirâtres au niveau de l'épiderme)

Dans un premier temps, j'ai interprété ces zones noires comme le signe d'un pourrissement qui atteint la surface. Mais, lorsque j'ai ouvert cette figue faussement mûre presque entièrement sèche, je n'ai pas vu de trace de pourriture à l'intérieur.

J'ai noté simplement une couche noire sur le pourtour des demi-figues, qui est inhabituelle pour les figues sèches de cette variété (Grise de la Saint-Jean). Je pense qu'il s'agit de la cristallisation de sucre au-dessous de l'épiderme, sans en être totalement certain.

Intérieur d'une figue faussement mûre qui a séché sur l'arbre (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')

Intérieur d'une figue faussement mûre qui a séché sur l'arbre (figue fleur, variété 'Grise de La Saint-Jean')
(noter la trace noire sur le pourtour de la figue, au-dessous de l'épiderme)

En tout état de cause, l'odeur de la pulpe séchée de cette figue (y compris de la couche noire) était agréable, mais avec une note de caramel et de pain d'épice que je ne trouve pas habituellement dans les figues sèches de la variété.

Il semble que le dessèchement a neutralisé la pourriture que l'on aurait pu observer à l'intérieur lorsque la figue était moins desséchée.

Je mets le conditionnel sur la présence du pourrissement au stade antérieur.

En effet, je n'ai pas ouvert la figue à ce stade (attendant d'observer l'intérieur de la figue avec un dessèchement quasi complet).

Et il se pourrait que certaines figues faussement mûres se dessèchent avec l'intérieur qui pourrit (ce que j'ai observé) et que d'autres se dessèchent sans que l'intérieur ne pourrisse (ce que je n'ai pas observé, mais, en raison du faible nombre de mes observations, je ne peux pas en déduire que ce cas n'existe pas).

En tout état de cause, ayant éliminé l'hypothèse de la mouche noire du Figuier, comme indiqué plus haut dans l'article, je m'interroge sur l'origine du phénomène des figues faussement mûres. Peut-être s'agit-il d'un champignon introduit via l'ostiole et se développant sous certaines conditions d'humidité ?

Ce phénomène me permet néanmoins d'expliquer la présence sur l'arbre de figues sèches sans trous de sortie de larve et avec une pulpe qui pourrit au lieu de simplement se dessécher.

Ce type de figues sèches m'a longtemps intrigué car l'intérieur pourrit alors qu'il n'y a pas eu d'attaque de la mouche noire du Figuier (sinon j'aurais trouvé soit des larves à l'intérieur, soit des trous de sortie de larve).

La découverte des figues faussement mûres m'a également fait progresser sur le cas des figues sèches de taille normale et à l'intérieur pourri présentant des trous de sortie de larve. Pour moi, il s'agissait de figues saines ayant été attaquées par la mouche noire du Figuier, soit alors qu'elles étaient mûres, soit peut-être même alors qu'elles avaient déjà commencé à se dessécher après maturité.

J'ajoute aujourd'hui une hypothèse supplémentaire (sur laquelle je vais continuer à travailler) concernant ce type de figue sèche : la mouche noire du Figuier pourrait attaquer aussi les figues faussement mûres en train de sécher.

Dans ce dernier cas, l'attaque de la mouche de la figue serait une infestation secondaire s'ajoutant à l'action antérieure du champignon responsable du phénomène des figues faussement mûres...

Je n'ai trouvé aucune information qui réponde à mon questionnement sur l'origine du phénomène des figues faussement mûres, ni dans ma bibliographie personnelle, ni sur Internet. J'ai interrogé les principaux pépiniéristes français spécialistes du Figuier sans obtenir de réponse.

Si vous avez l'explication, je la lirai avec plaisir et intérêt (contact) et je la ferai volontiers connaître par une actualisation du présent article.

 

Début d'article     Liste des articles